Menu

A+ A A-

Actualités (1521)

Diplôme Universitaire en Système d'Information Sanitaire de Routine (DU/SISR)

Le DER de Santé Publique a créé un Diplôme Universitaire en Système d'Information Sanitaire de Routine (DU/SISR), par Décision N°0017/USTTB/R/SG-SAJE-DAJ du 22 Janvier 2018, en partenariat avec USAID/ Measure Evaluation. Ce DU sera une formation de 3 semaines, qui va aider les professionnels de santé, à tous les niveaux de la pyramide sanitaire, du MSHP à améliorer les compétences et les pratiques en matière de production et de gestion de l’information sanitaire pour une prise de décision. Le DU est une formation diplômante et valorisante qui, en plus des compétences, va motiver les formés à améliorer leurs attitudes face aux données et à l’information sanitaire.

La formation de la 2ème cohorte est prévue du 25 juin au 14 juillet 2018 à la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie.

Cette formation sera assurée par une équipe composée des Enseignants du DERSP, de USAID/ Measure Evaluation dont le Dr Alimou Barry du siège aux USA, de cadres de l’Agence Nationale de Télésanté et d'Informatique Médicale (ANTIM), de la Direction Nationale de la Santé (DNS), de la Cellule de Planification et de Statistique Secteur Santé, Développement Social et Promotion de la Famille (CPS/SS-DS-PF), etc.

La composition des dossiers de candidature sera définie et diffusée les prochains jours.

Les dossiers seront déposés au Secrétariat du DERSP à la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie ou en ligne sur le site du DERSP : http://fmos.usttb.edu.ml/santepublique/ . "

En savoir plus...

Diplôme inter Universitaire en Antibiologie et Antibiothérapie en Afrique Sub-saharienne

Du 21 Mai au 23 Juin 2018  l’Université Nabi Boni en collaboration avec l’Université de Montpellier organisent  une formation en présentiel en Antibiologie et en Antibiothérapie à Bobo Dioulasso.

Les objectifs pédagogiques porteront sur la Biologie, la Clinique et l’Hygiène hospitalière. La date limite d’inscription est prévue pour le 15 avril 2018. Pour en savoir plus, télécharger la plaquette.

 

Télécharger les pièces jointes :
En savoir plus...

COOPERATION MALI-EMIRATS ARABES UNIS Des conventions en faveur des secteurs prioritaires : Santé, Energie, Eau et Education

 

A travers plusieurs conventions signées hier mardi 6 mars au Palais de Koulouba, en présence du chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keïta et du PM Soubeylou Boubèye Maïga, le Mali bénéficiera dans un bref délai d’un financement des Emirats Arabes Unis en faveur des secteurs prioritaires tels la Santé, l’Eau, l’Energie, l’Education.

 Suite à la visite de travail du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, aux Emirats Arabes Unis en mi-novembre2017, une délégation de ce pays a séjourné en décembre dernier au Mali pour recueillir les priorités de notre pays dans divers domaines. Trois mois après cette mission, une délégation Emiratie de haut niveau, conduite par le ministre des Affaires étrangères, Cheikh Abdulah Ben Zayed Al-Nahyane, est dans nos murs depuis hier. Figure dans cette délégation, le secrétaire général adjoint du Croissant Rouge des Emirats Arabes unis. 

Accueillie à l’Aéroport international président Modibo Keïta de Bamako Sénou aux environs de 12 h par les ministres des Affaires étrangères du Mali et de la Coopération internationale, Tiéman Hubert Coulibaly et celui de la Santé et de l’Hygiène Publique, Pr Samba Ousmane Sow, et l’ambassadeur du Mali aux Emirats Arabes Unis, Boubacar Sidibé dit Kolon, la délégation a été conduite au Palais présidentiel de Koulouba pour la signature des conventions en faveur des domaines de la santé, de l’eau, de l’énergie et de l’éducation. Cette signature de conventions a enregistré la présence du Premier ministre, chef du Gouvernement, Soumeylou Boubèye Maïga, et de plusieurs membres du gouvernement notamment le ministre de l’Economie et des Finances.  

Les signatures avaient trait au :

-          Projet d’accord relatif à la promotion et la protection des investissements entre le Mali et les Emirats Arabes Unis ;

-           Projet de convention en vue d’éviter les doubles impositions et de prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôt sur le revenu entre le Mali et les Emirats Arabes Unis ;

-          Mémorandum d’entente entre le Gouvernement de la République du Mali et le Gouvernement des Emirats Arabes Unis relatif à l’établissement de la commission mixte de coopération. Ce dernier point concerne plusieurs départements (secteurs) dont celui de la Santé et de l’Hygiène Publique, de l’Energie et de l’Eau, et aussi de l’Education.

Selon le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, par ces conventions,  le Mali et les Emirats Arabes Unis décident de sceller un accord pour la protection réciproque de leurs investissements. « Cela était nécessaire afin de compléter les traités prévus, d’accélérer les intentions d’investissements et d’intervention de ces pays amis du Mali dans le secteur économique … », a-t-il ajouté.

Signataire d’une des conventions du jour, le ministre de la   Santé et de l’Hygiène publique, Pr Samba Ousmane Sow, a qualifié ces conventions d’importantes car, elles viennent matérialiser des axes importants du programme présidentiel d’urgences sociales.

Le ministre Sow a annoncé qu’à la suite de cette délégation ministérielle, des équipes technique et financière des Emirats Arabes Unis sont attendues à Bamako dans les 60 jours qui suivent.

Elles auront pour mission de se prononcer sur le financement et l’exécution des projets prioritaires qui seront soumis par la partie malienne. Il s’agit principalement des projets vitaux dans les domaines de la Santé, de l’Energie et de l’Eau, de l’Education…Des programmes de développement sont également à l’ordre du jour.

 

En savoir plus...

Diplôme Universitaire en Système d'Information Sanitaire de Routine (DU/SISR)

Le DER de Santé Publique a créé un Diplôme Universitaire en Système d'Information Sanitaire de Routine (DU/SISR), par Décision N°0017/USTTB/R/SG-SAJE-DAJ du 22 Janvier 2018, en partenariat avec Measure Evaluation. Ce DU sera une formation de 3 semaines, qui va aider les professionnels de santé, à tous les niveaux de la pyramide sanitaire, du MSHP à améliorer les compétences et les pratiques en matière de production et de gestion de l’information sanitaire pour une prise de décision. Le DU est une formation diplômante et valorisante qui, en plus des compétences, va motiver les formés à améliorer leurs attitudes face aux données et à l’information sanitaire.

La formation de la première cohorte est prévue du 16 Avril au 04 Mai 2018 à la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie.

Cette formation sera assurée par une équipe composée des Enseignants du DERSP, de Measure Evaluation dont le Dr Alimou Barry du siège aux USA, de cadres de l’Agence Nationale de Télésanté et d'Informatique Médicale (ANTIM), de la Direction Nationale de la Santé (DNS), de la Cellule de Planification et de Statistique Secteur Santé, Développement Social et Promotion de la Famille (CPS/SS-DS-PF), etc.

La composition des dossiers de candidature sera définie et diffusée les prochains jours.

Les dossiers seront déposés au Secrétariat du DERSP à la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie ou en ligne sur le site du DERSP : http://fmos.usttb.edu.ml/santepublique/ . "

En savoir plus...

Atelier d’élaboration du Plan National de Sécurité Sanitaire du MALI

Le Règlement Sanitaire International (RSI) est un accord juridique international qui lie les 196 Etats parties de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). En adhérant au RSI et au programme  GHSA, le Mali s’est engagé à renforcer ses capacités dans les 19 domaines techniques. Entre Mai et juin 2017, le Mali a mené une évaluation interne et externe de ses capacités de mise en œuvre du RSI (2005) et des stratégies de l’agenda pour la sécurité sanitaire mondiale(GHSA). Du 28 Février au 01 Mars 2018 à l’Hôtel Kimpesky, les groupes sectoriels se concerterons autour  d’un objectif général pour élaborer le plan national de sécurité sanitaire et valider le cadre de résultats du projet REDISSE pour l’application des dispositions du Règlement Sanitaire International et la mise en œuvre des stratégies de la Sécurité Sanitaire Mondiale. Pour en savoir plus, télécharger les TDR et l’agenda

En savoir plus...

Reconnaissance du mérite : 39 agents du ministère de la Santé et de l'hygiène publique décorés

Ils sont au total 39 récipiendaires à recevoir des mains du ministre de la Santé et de l'hygiène publique, leurs distinctions. C'était le lundi 19 fevrier lors d'une cérémonie officiée par le Grand chancelier des Ordres nationaux, le général de Brigade Amadou Sagafpurou Gueye.
Parmi eux, 9 sont décorés au grade de Chevalier de l'Ordre national, 15 à celui de Chevalier de l'ordre du mérite de la santé et les 15 autres sont medaillés de l'Etoile d'argent du mérite national avec "Effigie Abeille".
Ils sont chauffeurs, secrétaires, agents médicaux et médicaux, chefs de services, secretaire général à être distingués par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, au compte du MSHP au titre de l'année 2017, sur proposition du ministre de la Santé et de l'hygiène publique, Pr. Samba Ousmane Sow, pour service rendu à la Nation reconnaissante.
Après leur avoir remis leurs distinctions respectives, le ministre Sow a exhortés récipiendaires à plus de persévérance et d'engagement au bénéfice du Mali. Pour lui, les médaillés du jour ne sont pas les seuls méritants. "D'autres méritants seront proposés et distingués inchallah, dans l'avenir. Il a formulé le voeu de voir tous les travailleurs goûter à l'honneur de la reconnaissance nationale. Pour ce faire, il a prodigué de sages conseils qui ont été accueillis par un tonnerre d'applaudissements.
Le Grand chancelier des ordres nationaux, les a, lui aussi, félicités pour le mérite récompensé.
Au nom de ses collègues récipiendaires, le Pr Adama Sangaré de l'hôpital de Kati, a pris l'engagement de prouver que leur décoration n'était point un fruit du hasard.
Bravo !

 
 
 
 
+9

 

 

 

En savoir plus...

Koutiala : Le Président de la République pose la première pierre d'un hôpital de 2ème Référence et remet des ambulances médicalisées.

Le président de la République, Son Excellence El Hadj Ibrahim Keita, a procédé ce jeudi 15 février 2018, la pose de la première pierre d'un hôpital de deuxième référence dans la capitale de l'or blanc. D'une valeur de plus de 12 milliards de francs CFA, financé entièrement sur budget d'Etat, cette pierre posée est le début d'un processus de construction d'hôpitaux de deuxième référence, prévus dans les localités comme Kita, Nioro du Sahel, Markala, Bougouni, San, et dans les six communes du District de Bamako. Selon le ministre de la santé et de l'hygiène, Pr Samba Ousmabe Sow, cette infrastructure sera bâtie sur une superficie de plus de 14 ha. Il comprendra plusieurs services comme, entre autres, la traumatologie, l'imagerie médicale, le service d'hospitalisation de médecine, le service de gynéco obstétrique, des logements d'atreintes et des annexes.
"une fois ses travaux achevés, le département de la santé mettra à la disposition de l'hôpital un personnel adéquat pour le fonctionnement optimal de ces différents services ", a-t-il assuré. Avec ce nouvel hôpital, le besoin d'évacuation sanitaire des habitants de Koutiala sera considérablement réduit et il pourra même prendre en compte les sollicitations d'autres localités avoisinantes. Il faut noter que le nouvel hôpital de Koutiala offrira une capacité d'accueil de plusieurs centaines de lits. À cette occasion, le chef de l'Etat à aussi remis des moto-ambulances médicalisées pour les 42 Centres de santé du district sanitaire de Koutiala et deux ambulances auto médicalisées dont la charge de la répartition reviendra à la direction régionale de Sikasso.
Contente de cette nouvelle, la population de Koutiala était massivement sortie pour dire merci au président de la République, Son Excellence El Hadj Ibrahim Keita.

En savoir plus...

Atelier d’orientation sur la plateforme de communication « jigisigi » et l’application « ikolosi » du projet USAID/Keneya jemukan KJK

Le mercredi 14 février 2018,  s’est tenu à la maison des ainés, l'atelier d’orientation sur la plateforme de communication « jigisigi » et l’application « ikolosi » du projet USAID/Keneya jemukan KJK.

L'atelier a été organisé par l'Agence Nationale de Télésanté et d’Informatique Médicale (ANTIM) et le Projet USAID/Keneya jemukan (KJK).

La cérémonie d’ouverture a été coprésidée par le Directeur général de l’ANTIM, Dr Ousmane Ly et le Directeur pays de KJK, M. Issiaga DAFE.

Le but de cet atelier était de présenter les activités réalisées par le groupe mhealth Mali en deux ans d’existence, la plateforme de communication jigisigi et l’application ikolosi du Projet USAID/Keneya jemukan (KJK) aux services techniques du Ministère de la Santé et de Hygiène Publique, aux organisations non gouvernementales et aux autres partenaires membres du mhealth.
Dr Hammadoun DIA, Point Focal Groupe mhealth dans sa présentation a rappelé l’impérieuse nécessité qui a motivé la création de ce groupe de travail de porteurs de projets utilisant les technologies mobiles. Il a également énuméré toutes les activités réalisées par le groupe qui sont entre autres :
•    Présentation des applications du CERTES; ;
•    Présentation et démos de IeDa (Integrated e-diagnostic Approch) de Tdh;
•    Présentation du SNISI et demos (Système Numérique d’information Sanitaire) de l’ANTIM;
•    Présentation de NG system, produits et services   suivi  de démo  (PharmaSo, Idiam,GyneControl)
•    Présentation et demos du projet PECIMA MHEALTH de WVI;
•    Présentation évaluation projet PECIMA mhealth de WVI (Mali, Niger);
•    Présentation de l’évaluation du REC de Tdh;
•    Présentation et demos de Data santé (ONG Santé Sud);
•    Présentation de la plateforme AMPPF/One World;
•    Démarrage cartographie des projets mhealth.
Ensuite, s’en est suivie l’intervention du Dr SACKO Adama de KJK. Celui-ci a présenté la plateforme globale jigisigi, et précisé que la campagne Jigisigi est basée sur deux modèles de changement de comportement qui sont le modèle socio-écologique et le modèle heuristique « Idéation » dont chaque composante dispose de :
•    Objectifs de programme
•    Objectifs de communication
•    Comportements souhaités
•    Déterminants
•    Stratégie
•    Outils et approches
•    indicateurs
Les cibles globales pour cette campagne sont :
•    Femmes en âge de procréer (FAP)
•    Couples
•    Belle-Mères
•    Maris
•    Jeunes
•    Prestataires
•    Leaders communautaires
Plusieurs OUTILS ET APPROCHES seront disponibles à cet effet. Il s’agit de :
•    Handarey
•    J.Fête des mariages
•    J. Jiri
•    J. CC
•    E-J
•    J. Kene
•    J. Mini série
•    J. Baroni
Les travaux de l’atelier se sont ensuite poursuivis par la présentation de « KJK en Numériques ». Il s’agit des aspects généraux des technologies mobiles et un aperçu sur la stratégie et les outils numérique de KJK.
Toutes les présentations ont été suivies de débats, commentaires et discussions auxquelles des réponses satisfaisantes ont été apportées.
Dans l’ensemble, les participants ont beaucoup apprécié les différents exposés et admiré la démarche adoptée par les présentateurs lors du présent atelier.
L’atelier a permis aux participants de savoir les nouveaux concepts et outils numériques de KJK nécessaires pour une bonne communication.
Le point focal dans son intervention a précisé que le groupe mHealth Mali est ouvert à tous les acteurs du domaine. .  Il a donné les perspectives pour l’année 2018 qui s’articulent autour de 4 points essentiels, à savoir :
•    Intégration des différents projets mhealth;
•    Finalisation de la cartographie des projets mhealth au Mali;
•    Réalisation d’une revue sur les activités mhealth au Mali;
•    Organisation d’une journée mhealth.
Il a ensuite remercié KJK pour son soutien financier pour l’organisation des différentes réunions.
Quant à Dr Adama Sacko, il a rassuré que KJK continu de soutenir le ministère sur le plan technique et financier dans tous les aspects de communication qui font en droite ligne avec les objectifs de KJK.
La cérémonie de clôture, a été présidée par Dr Abdoulaye KONATE, Chef  de Division Cybersanté  représentant du Directeur de l’ANTIM, qui a exhorté les uns et les autres à plus de ponctualité et de partage dans les prochaines réunions et  remercié l’ensemble des acteurs pour leur participation active aux débats et discussions.


En savoir plus...

Nomination du coordinateur de la Cellule du Comité Sectoriel de Lutte contre le VIH/SIDA

Docteur Souleymane Sacko, Médecin de Santé Publique, est nommé Coordinateur de la Cellule du Comité Sectoriel de lutte contre le VIH/SIDA

Retrouvez la décision N°2018/000054/MSHP-SG du 06 fevrier 2018 ci-dessous

Télécharger les pièces jointes :
En savoir plus...

Cadre de gestion environnementale et sociale du Projet Régional de Renforcement des Systèmes de Surveillance des Maladies (REDISSE III)

Le Gouvernement de la République du Mali a initié avec l’appui de la Banque Mondiale et l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) le Projet Régional de Renforcement des Systèmes de Surveillance des Maladies (REDISSE III) dont l'objectif de développement est de renforcer la capacité intersectorielle nationale et régionale pour la surveillance des maladies et permettre la collaboration et la préparation aux épidémies en Afrique de l'Ouest. Il abordera les faiblesses systémiques au sein des systèmes de santé animale et humaine qui entravent la surveillance efficace de la maladie et de la réponse aux maladies.

Cet objectif sera réalisé à travers : (i) le renforcement de la capacité intersectorielle nationale et régionale pour assurer une meilleure collaboration en matière de surveillance des maladies et de préparation aux épidémies en Afrique; (ii) la fourniture dune réponse immédiate et efficace en cas de crise ou d'urgence éligible.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS