Menu
A+ A A-

Actualités (1627)

Recrutement Pharmacien Stagiaire ACAME

ACAME (Association africaine des Centrales d'Achats de Médicaments Essentiels) recrute un pharmacien, spécialisé en santé publique ou gestion des approvisionnements de produits de santé souhaitée.

Pour plus d'informations télécharger le document ci-dessous :

  

Télécharger les pièces jointes :
En savoir plus...

ACCIDENT MORTEL SUR LA RN6: Michel Hamala Sidibé au chevet des blessés

Suite à l'accident de circulation survenu ce mardi 28 mai 2019 sur la route de Ségou ayant fait 23 morts et plus d'une quinzaine de blessés, le ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Michel Hamala Sidibé s'est rendu à l'Hôpital du Mali et au CHU Gabriel Touré pour s'imprégner de la prise en charge des blessés. Le ministre Sidibé a présenté les condoléances du gouvernement aux familles des victimes et souhaité prompt rétablissement aux blessés.

Ce mardi 28 mai 2019, aux environs de 10h 30 mm, un accident s'est produit entre un camion benne et un mini bus rempli de personnes sur la route nationale 6(RN6). Cet accident survenu entre Kassela et Zantiguila au niveau de la forêt classée, Faya, à quelques kilomètres de Bamako, a fait 23 morts et plus d'une quinzaine de blessés. Les blessés et les corps des victimes ont été évacués à l'Hôpital du Mali. Le ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Michel Hamala Sidibé s'est rendu à l'hôpital du Mali pour s'imprégner de la prise en charge des blessés. Très ému, le ministre Michel Hamala Sidibé a présenté les condoléances du gouvernement aux familles des victimes tout en souhaitant prompt rétablissement aux blessés. "C'est un moment très difficile pour chacun de nous. Nous voulons témoigner notre solidarité et présenter nos condoléances, au nom du Président de la République et de l'ensemble du gouvernement, aux familles des victimes. Nous faisons tout pour que les blessés aient accès aux soins d'urgence. Nous sommes surpris et émerveillés par les efforts fournis par des médecins dont certains n'étaient même pas de garde mais qui sont revenus à l'hôpital pour sauver des vies. Nous remercions tout le personnel de l'hôpital du Mali pour son dévouement" a-t-il déclaré.

CMC-MSAS

En savoir plus...

Bulletin trimestriel du Système D’Information Sanitaire de routine du Mali 2019 NUMERO 6 Mai 2019

Le bulletin trimestriel d’information sanitaire présente le niveau de certains indicateurs clés de santé du Mali extraits du logiciel District Health Information Software version 2 (DHIS2) à la date du 09 mai 2019. Il s’inscrit dans la diffusion régulière des informations sanitaires pour aider à la prise de décision à tous les niveaux de la pyramide sanitaire.
Cette parution est le sixième numéro et prend en compte les données du premier trimestre 2019.

Télécharger les pièces jointes :
En savoir plus...

Bulletin trimestriel du Système D’Information Sanitaire de routine du Mali 2019 NUMERO 5 Mai 2019

Le bulletin trimestriel d’information sanitaire présente le niveau de certains indicateurs clés de santé du Mali extraits du logiciel District Health Information Software version 2 (DHIS2) à la date du 29 avril 2019. Il s’inscrit dans la diffusion régulière des informations sanitaires pour aider à la prise de décision à tous les niveaux de la pyramide sanitaire.
Cette parution est le cinquième numéro et prend en compte les données du quatrième trimestre 2018.

Télécharger les pièces jointes :
En savoir plus...

LUTTE CONTRE LE VIH SIDA: L'ONUSIDA réitère son soutien à l'Afrique de l'Ouest

Le ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Michel Hamala Sidibé a, en compagnie de certains de ses homologues ouest africains, pris part, le mercredi 22 mai à une rencontre organisée par l'ONUSIDA et d’autres partenaires. L'objectif de cette rencontre était de faire le point de la lutte contre le VIH SIDA dans les pays d'Afrique de l'Ouest.

Cette rencontre a réuni, au siège de l'ONUSIDA à Genève, le Mali, le Ghana, le Togo, le Sénégal, la Côte d'Ivoire, le Nigeria, la République Démocratique du Congo, la directrice exécutive par intérim de l'ONUSIDA, Gunilla Carisson, le Fonds GAVI (Global Alliance for Vaccines and Immunization) et Deborah Brix, ambassadrice du Plan d’aide d’urgence à la lutte contre le Sida (PEPFAR) qui est une initiative lancé par le Président américain Geroges Bush visant à financer la lutte contre le SIDA dans le monde. L'Afrique de l'Ouest est bénéficiaire de cette initiative. La rencontre a permis aux uns et aux autres de parler de l'organisation et du fonctionnement de leurs systèmes de santé respectifs, de leurs initiatives allant dans le sens de l'atteinte de la couverture universelle sanitaire, de la gestion de la santé communautaire, et surtout de l'état d'avancement de la lutte contre le VIH SIDA dans leurs pays.
Le ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Michel Hamala Sidibé a évoqué l'approche inclusive du Mali à travers les cinq gratuités présidentielles dans le cadre de la réforme de notre système de santé. Il s'agit de la gratuité de la prise en charge de la grossesse ; de la gratuité de la prise en charge de la planification familiale ; de la gratuité de la prise en charge des enfants de moins de 5 ans ; de la gratuité de la prise en charge des personnes de 70 ans et plus ; de la gratuité de la dialyse. Selon le ministre Sidibé, il faut aller au-delà de nos systèmes classiques. Nous essayons de voir comment la prise en charge peut être effective; comment l'assurance maladie peut fonctionner mieux. Nous allons faire une meilleure conciliation entre les patients et les services de santé en renforçant les agents de santé communautaire », a-t-il déclaré.
Aliou Sylla, Directeur de la coalition plus Afrique, une organisation de la société civile ouest africaine, a parlé des difficultés rencontrées par la société civile dans la lutte contre le VIH SIDA. Il a réaffirmé la disponibilité de la société civile à épauler les États dans cette lutte si elle est responsabilisée. Dans tous les pays où les résultats ont été obtenus, la société civile est fortement engagée aux côtés de l'Etat. Au Mali, la société civile prend près de 50% de la file active des personnes sous ARV. Avec les ministres, le Fonds Mondial de lutte contre le paludisme et la tuberculose, et le PEPFAR nous avons échangé pour trouver des solutions idoines pour qu'en luttant contre le VIH SIDA, on puisse atteindre la couverture universelle sanitaire », a-t-il ajouté.
La directrice exécutive par intérim de l'ONUSIDA, Gunilla Carlsson a salué les efforts consentis par les pays tout en réitérant l'engagement de l'ONUSIDA à leurs côtés dans le cadre du renforcement de la lutte contre le VIH SIDA.

CMC-MSAS

En savoir plus...

72 e ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE Michel Hamala Sidibé étale les bons points de notre système sanitaire

 

Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, a fait l’état de la situation sanitaire de notre pays, le lundi dernier à la faveur d’une séance plénière de l’Assemblée mondiale de la santé à Genève, en Suisse. Etaient au cœur de son intervention les reformes entreprises par notre pays à travers la prise de décision par le president de la République rendant gratuit un certain nombre de soins et de services de Santé : la prise en charge de la grossesse ; la prise en charge de la planification familiale ; la prise en charge des enfants de moins de 5 ans ; la prise en charge des personnes de 70 ans et plus ; et la dialyse.

Les travaux de l’Assemblée mondiale de la santé se sont ouverts le lundi 20 mai 2019 au Plais des Nations à Genève en Suis se, en presence des représentants de 194 pays avec lesquels l'OMS cillabore. Le Mali participe à cette importante réunion de haut niveau avec une forte délégation conduite par le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé. En qualité de chef du département de la Santé et des Affaires sociales du Mali, Michel Hamala Sidibé, devant ses pairs ce mardi 21 dernier lors d’une séance plénière. Dans son intervention, le ministre Michel H. Sidibé a tout d’abord, au nom du président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, adressé ses remerciements les plus sincères à l’Organisation Mondiale de la Santé à travers son directeur général, Dr Tedros Adahnome Ghebreysus . « Le Gouvernement du Mali exprime, par ma voix, toute la gratitude du peuple malien pour les appuis multiformes que l’Organisation Mondiale de la Santé apporte à notre pays en dépit d’un contexte sécuritaire particulier et d’insuffisance de ressources pour le développement de la santé ».
Le chef du département de la santé a informé les participants à ce forum de la volonté de notre pays d’inscrire la couverture sanitaire universelle dans son programme présidentiel d’urgence sociale pour une meilleure prise en charge des besoins de santé des populations de façon non discriminatoire. Pour ce faire, notre pays a adopté en décembre 2018, une loi portant institution du régime d’Assurance Maladie Universelle, a rappelé M. Sidibé.

Les réformes
L’ancien patron de l’Onu Sida s’est penché sur les réformes en cours dans notre pays avec comme objectif de faire la couverture sanitaire universelle une réalité pour tous. Cette mise à jour de notre système de santé s’est matérialisée par l’adoption récente par le l'Etat de la gratuité des soins au nombre de cinq : la gratuité de la prise en charge de la grossesse ; la gratuité de la prise en charge de la planification familiale ; la gratuité de la prise en charge des enfants de moins de 5 ans ; la gratuité de la prise en charge des personnes de 70 ans et plus ; et la gratuité de la dialyse.

Mortalité maternelle et infantile
Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel H. Sidibé a également fait cas des efforts de notre pays à endiguer ce fléau qu'est la mortalité maternelle et onfantile qui ébranle notre système de santé. « En plaçant le patient au cœur des préoccupations, le Mali se fixe comme objectif dans un horizon proche, la réduction significative de la mortalité maternelle et infantile ainsi que l’élimination du paludisme, la réduction de la malnutrition sévère, le contrôle du VIH/Sida etc. Notre approche consiste à mieux prévenir les maladies, prendre correctement en charge les cas et promouvoir les bonnes pratiques en santé jusqu’au au niveau le plus périphérique possible », a assuré Michel H. Sidibé.

A l’en croire, la lutte contre les inégalités entre les femmes et les hommes sera un levier afin de garantir l’accès équitable aux soins de santé de qualité. « A cet égard, il importe de retenir que malheureusement une femme meurt toutes les 3 heures des des suites de couches. La santé de la reproduction sera un axe prioritaire de nos interventions futures », a annoncé M. Sidibé avant d’évoquer les épidémies récurrentes qui imposent à notre pays régulièrement des campagnes de vaccination dont celle contre la rougeole qui se déroule présentement sur toute l’étendue du territoire national.

Santé communautaire pour renforcer notre système de santé
Pour l’atteinte de la couverture sanitaire universelle, le système de santé du Mali va s’appuyer fortement sur les agents de santé communautaire (ASC) pour le renforcement de la première ligne, a indiqué le MSAS. « Dans cette dynamique, le système de santé du Mali accorde une place de choix à l’épidémiologie de terrain pour renforcer l’interface avec les communautés et collecter les données fiables en temps réel », ajoutera-t-il.
Pour ce faire, dans la logique de la résolution de l’Union Africaine, le président de la République a donné des instructions fermes pour l’intégration des agents de santé communautaire dans le système de santé, a rappelé M. Sidibé.

Fonds mondial pour lutter contre le Sida, la tuberculose et le paludisme
Selon M. Sidibé, le Mali s’engage résolument à contribuer au succès de la reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. « Cette opportunité en complémentarité avec l’appui de la fondation Gavi, va sans doute accélérer l’atteinte des objectifs de lutte contre ces maladies prioritaires et la vaccination », a noté le chef du département de la santé et des Affaires sociales.
Il a informé de la volonté de notre pays à travers le président de la République de la mise en place d’un G7 Sahel Santé en collaboration avec les autres Etats membres de l’alliance Sahel.
"La santé pour tous : s'engager pour une couverture sanitaire universelle" est un thème de cette 72e Assemblée mondiale.
Au terme de son intervention devant ses pairs du monde entier, le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, tout en comptant sur l’accompagnement des partenaires techniques et financiers, fonde l’espoir de faire de la Couverture maladie universelle, une réalité au bénéfice de ses populations.

CM-MSAS

En savoir plus...

Michel Hamala Sidibé, ministre de la Santé et des Affaires Sociales à la tribune de l'assemblée mondiale de la santé à Genève

 

" Le Mali s’engage résolument à contribuer au succès de la reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Cette opportunité en complémentarité avec l’appui de la fondation Gavi, va sans doute accélérer l’atteinte des objectifs de lutte contre ces maladies prioritaires et la vaccination"

En savoir plus...

COMMUNIQUE DE PRESSE du Ministère de l’Élevage et de la Pêche concernant la rumeur sur l'empoisonnement des poissons du fleuve

Le Ministère de l’Élevage et de la Pêche informe la population malienne, que suite à la grande pluie qui s’est abattue sur Bamako et ses environs, le jeudi 16 Mai 2019 a drainé d’importantes quantités d’eau de ruissellement au niveau du fleuve Niger et provoqué de forte mortalité de poissons au niveau du village de Baguineda dans la commune de Baguineda, cercle de Kati, région de Koulikoro.
Le Ministère informe, qu'une mission conjointe composée de la Direction Nationale de la Pêche et de la Direction Nationale des Services Vétérinaires (DNSV) s’est rendue sur les lieux le samedi 18 mai 2019. La mission avait pour objectif de faire des investigations pour situer les causes de cette forte mortalité de poisson.
Arrivée sur les lieux, l’équipe a échangé avec les communautés de pêcheurs et procédé à des prélèvements d’échantillons de poissons et d’eau pour des fins d’analyse aux laboratoires.
Selon les pêcheurs, ce type de pollution est habituel en début d’hivernage après chaque grande pluie. Cependant, la forte mortalité de poissons observée cette année serait probablement due à l’effet conjugué de la baisse du niveau des eaux, la quantité importante de déchets drainés par la pluie, impactant une forte turbidité de l’eau qui a provoqué l’asphyxie des espèces de poissons très sensibles au manque d’oxygène de l’eau.
La mission rassure la population malienne que c’est un cas mineur circonscrit et passager et qu'il n’y a pas de risque de drame écologique. Cependant, elle déconseille la consommation et la commercialisation desdits produits avant les résultats des analyses d’échantillons envoyés aux laboratoires.

Bamako, le 20 Mai 2019.
Le Secrétaire Général du Ministère de l’Élevage et de la Pêche

En savoir plus...

DIPLOMATIE SANITAIRE: La touche du ministre Michel Hamala Sidibé

Présent à Genève dans le cadre de l'assemblée mondiale de la santé, édition 2019, le ministre malien de la Santé et des Affaires Sociales, Michel Hamala Sidibé, profite au maximum de son carnet d'adresse pour mieux vendre son pays.

En marge de cette 72eme rencontre mondiale autour de la santé, le ministre de la Santé et des Affaires Sociales et ancien directeur exécutif de l'ONU-Sida non moins ex secrétaire exécutif adjoint des Nations Unies, Michel Hamala Sidibé multiplie les rencontres avec des personnalités du monde de la santé, en faveur de son pays. Parmi celles-ci, le ministre de la Santé de la Chine, M. Ma Xiaowei qu'il a rencontré, ce dimanche 19 mai 2019, au siège de l'organisation mondiale de la santé ( OMS) à Genève, en Suisse. A cette rencontre, les échanges ont porté sur les perspectives de renforcement du partenariat entre la Chine et le Mali dans le domaine de la santé. A l'occasion, le ministre Michel Hamala Sidibé a salué le partenariat historique entre le Mali et la Chine avant de solliciter un renforcement de cette coopération dans l'esprit du Focac et de la Soie. Pour sa part, le ministre chinois de la Santé a noté avec intérêt les préoccupations évoquées par son homologue malien qu'il souhaiterait recevoir bientôt en visite officielle en Chine. La détermination du Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA à faire du secteur de la santé un socle du développement social, traduit par le fait d'avoir fait du Ministère de la Santé et des Affaires Sociales le numéro 2 du Gouvernement, a visiblement séduit l'officiel chinois.
Dans la même journée, le ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Michel Hamala Sidibé, a rencontré son homologue biélorusse de la Santé, Valéry Malashko. Les deux personnalités ont parlé des perspectives de coopération sanitaire entre la Biélorussie et le Mali. La Biélorussie se dit prête à apporter son expertise à notre pays dans le domaine de la formation sanitaire et à mettre à la disposition du Mali des médecins biélorusses pour un transfert de compétences.
CM- MSAS

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS