Menu

A+ A A-

Actualités (1530)

Allocution de Monsieur le Ministre de la Santé et de l'Hygiène Publique à l’occasion de la célébration de la semaine mondiale de l'allaitement - éditin 2018

Chers Compatriotes ;

Le Mali, à l’instar de la communauté internationale, célèbre chaque année du 1er au 07 août, la Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel. L’édition 2018 a pour thème : « L’ALLAITEMENT, LA BASE DE LA VIE ».

Chers Compatriotes

Le lait maternel est un aliment complet, adapté au nouveau-né. Riche en vitamine A, en protéines, en acides gras, en anticorps et en facteurs de croissance, il est nécessaire au développement harmonieux de l’enfant. C’est pourquoi, il est recommandé de mettre le bébé au sein dans les trente (30) minutes qui suivent l’accouchement. Cela lui permet de bénéficier du colostrum (1er lait) très riche en nutiments.
Une bonne pratique de l’allaitement maternel, consiste à donner le lait maternel à l’enfant dès la naissance jusqu’à l’âge de 24 mois ou plus. Il est donc le meilleur moyen de fournir une alimentation idéale pour la croissance et le développement harmonieux du nourrisson. C’est la meilleure source nutritionnelle qui soit pour le bébé.
L’allaitement maternel est le meilleur mode d’alimentation des nourrissons, ses bienfaits vont bien au-delà d’une nutrition saine et il  constitue donc un droit pour les nourrissons. 

Chers Compatriotes

Le thème de cette année ALLAITEMENT : LA BASE DE LA VIE, permet de mieux comprendre le rôle de l’allaitement dans la prévention de la faim et la malnutrition sous toutes ses formes.

L’édition 2018 de la Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel devra nous permettre :

* d’informer la population sur les liens entre l’allaitement maternel et la nutrition, la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté ;
* d’ancrer l’allaitement maternel dans la nutrition, la sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté ;
* de nouer des liens avec des individus et les organisations qui travaillent sur ces enjeux ;
* d’encourager les actions de promotion de l’allaitement dans le cadre de la nutrition, de la sécurité alimentaire et les stratégies de réduction de la pauvreté.

Pour atteindre ces objectifs, l’accent doit être mis sur la sensibilisation des communautés pour un changement d’attitude et de pratique vis-à-vis de l'allaitement maternel.
Cette sensibilisation doit concerner tous, et à tous les niveaux de la société.

Au Mali, des actions favorisant l’allaitement maternel ont été entreprises. On peut citer entre autre la mise en œuvre de la stratégie Alimentation du Nourrisson et du Jeune Enfant et l’Initiative Hôpital Ami des Bébés.

Chers Compatriotes ;

Je lance un vibrant appel aux agents de santé, aux parents et particulièrement aux mamans pour soutenir l’allaitement maternel, faire la sensibilisation et donner les informations essentielles pour un changement de comportement social en matière de nutrition et d’allaitement maternel.
J’en appelle aux employeurs au respect de l’observance des temps de tétée et l’aménagement d’espaces dédiés à cette pratique dans les lieux de travail.

Chers Compatriotes ;

C’est le lieu de remercier tous nos partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement constant et de qualité.
Mes remerciements vont également à l’endroit du personnel de santé pour son engagement dans la prise en charge des problèmes de santé en général, et particulièrement pour ceux afférents à la nutrition.
Une mention toute particulière aux communautés, aux groupes de soutien aux activités de nutrition et aux mères pour leurs engagements respectifs dans la promotion de l’allaitement maternel en général.
Pour terminer, je voudrai vous rappeler que :

* L’Allaitement Maternel donne à chaque enfant un grand départ dans la vie de manière équitable ;
* L’Allaitement Maternel est naturel et économique.
* L’allaitement maternel garantit la santé et le développement harmonieux de l’enfant.
Unissons nos forces pour protéger, promouvoir et soutenir l'allaitement maternel en tant que fondement de la vie.

Qu’Allah nous aide !

Je vous remercie.

En savoir plus...

Reconnaissance du mérite : Pr. Dapa Diallo médaillé d’honneur de santé publique au Congo Brazzaville

Dans le cadre de la lutte contre la drépanocytose, Pr. Dapa Diallo vient d’être honoré par la République du Congo-Brazzaville en lui décernant la médaille de mérite d’honneur de santé publique, la plus grande distinction à attribuer au personnel de la santé au Congo. C’était à la faveur du 9è congrès de la société africaine francophone d’hématologie dont il est président depuis 4 ans.
Pour célébrer cette distinction, le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, a organisé une cérémonie symbolique à l’honneur du récipiendaire, Pr. Dapa Diallo, directeur général du Centre national de lutte contre la drépanocytose et président de la société francophone d’hématologie.
Cet événement a regroupé autour du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr. Samba Sow, plusieurs personnalités de la santé dont le Pr. Boubacar Sidiki Cissé, ancien recteur de l’université du Mali, et maître du récipiendaire.
Le ministre Samba Sow, n’a pas manqué de féliciter, au nom du président de la République et du chef du gouvernement, le Pr. Dapa Diallo pour avoir honoré notre pays dans le concert des nations.  Il a invité la jeune génération à suivre les pas de cet éminent chercheur qu’est Dapa Diallo dont la renommée dans le domaine de l’hématologie dépasse nos frontières.  « Chercheur chevronné, sage, loyal, fidèle, modeste mais très efficace », telles sont quelques qualités de l’illustre récipiendaire saluées par le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique. Il l’a surtout invité à redoubler d’efforts pour l’amélioration de la recherche dans le cadre de la lutte contre la drépanocytose, une maladie socio-sanitaire qui affecte des milliers personnes au Mali et à travers  le monde.
Très ému, le Pr. Dapa Diallo a dédié sa médaille à sa famille, au corps de la santé, aux autorités maliennes et surtout à l’Etat qui l’a formé.
Il a également remercié le MSHP pour avoir organisé une cérémonie en son honneur, l’ensemble de ses collaborateurs dont le Pr. Cissé. Pour lui, une telle distinction ne peut que donner plus de motivation au travail. Il a salué les autorités congolaises pour cet honneur et particulièrement la première Dame du Congo, Mme Sassou N’Guessou qui apporte un soutien indéfectible dans le cadre de la recherche contre la drépanocytose. Cette rencontre a été l’occasion pour le récipiendaire de dresser un bilan  dans le cadre de la prévention de la recherche et la lutte contre la drépanocytose, CRLD, crée en 2010.
De nos jours, c’est  environ 8 000 patients qui sont suivis au CRLD, tous les 4 à  6 mois. A l’en croire, le CRLD travaille beaucoup dans le cadre de la recherche et se trouve à quatre publications par an  dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la drépanocytose, malgré le faible effectif de chercheurs dont il dispose.
Pr. Boubacar Cissé, n’a pas manqué de saluer le courage et l’abnégation de son poulain qui ne ménage aucun effort pour ce qui concerne  l’amélioration de la santé des malades de la drépanocytose. Il a remercié le ministre pour l’honneur fait au Pr. Dapa Diallo en organisant une cérémonie de grandeur nature.
Ousmane Daou

En savoir plus...

Situation épidémiologique de la 31ème semaine de l’année 2018

La situation épidémiologique de la 31ème semaine a été caractérisée par une accalmie sur l’ensemble du territoire national. Par ailleurs, nous notons la poursuite de la campagne médiatique pour l’éradication du Ver de Guinée en collaboration avec le Centre National d’Information, d’Education et de Communication pour la Santé suite à la notification de cas d’infestation suspecte chez le chat dans le district sanitaire de Tominian. Télécharger la situation épidémiologique pour plus de détails

 

 

 

 

En savoir plus...

Situation épidémiologique de la 30ème semaine de l’année 2018

La situation épidémiologique de la 30ème semaine a été caractérisée par une accalmie sur l’ensemble du territoire national. Par ailleurs, les actions entreprises suite à la notification de cas d’infestation suspecte chez le chat dans le district sanitaire de Tominian ont été entre autres, l’investigation et la prise en charge du cas ; l’isolement du cas ; la distribution de deux cent seize (216) filtres. Télécharger le bulletin et la situation épidémiologique pour plus de détails

 

 

 

En savoir plus...

Situation épidémiologique de la 29ème semaine de l’année 2018

La situation épidémiologique de la 29ème semaine a été caractérisée par une accalmie sur l’ensemble du territoire national. Par ailleurs, les actions suivantes ont été entreprises suite à la notification d’un (1) cas de rage, la semaine précédente dans le district sanitaire de Nioro à savoir entre autres, l’administration de la deuxième dose de vaccin antirabique chez les onze sujets contacts identifiés et la sensibilisation des populations sur les mesures de prévention de la maladie. Télécharger le bulletin et la situation épidémiologique pour plus de détails

 

 

 

En savoir plus...

Hôpital Gabriel Touré : deux quadruplés en six mois


Deuxième du genre en six mois, la pédiatre de l'hôpital Gabriel Touré a réussi à rendre possibles deux accouchements donnant chacun des quadruplés.

Le 24 juillet dernier, sous le suivi et la prise en charge de Dr Amadou Bocoum, gynécologue au CHU Gabriel Touré et une équipe dynamique, une dame de 30 ans a donné naissance à quatres beaux garçons. Comme vous pouvez le constater sur les images, tous les bébés et leur maman se portent bien.
Fier du travail abattu par l'hopital Gabriel Touré, le ministre de la santé et de l'hygiène publique, Pr Samba Sow, a chaleureusement félicité toute l'équipe médicale qui a contribué à ce gigantesque travail.
En guise de soutien, au nom du président de la République, Son excellence Ibrahim Boubacar Keita, le ministre a remis aux heureux parents des nouveau-nés, une enveloppe symbolique.
Souleymane Samaké, père, et Hawa Koné, mère, ont remercié les autorités pour ce soutien hautement humain à "un moment important".
Il faut rappeler que l'Hopital Gabriel Touré a assuré depuis des mois un suivi régulier à la mère des quadruplés qui a été délivrée par césarienne dans des conditions médicales appropriées.
Pour mémoire, au mois de février dernier, une autre dame avait donné naissance à des quadruplés.
Longue vie aux nouveau-nés !

En savoir plus...

Situation épidémiologique de la 28ème semaine de l’année 2018

La situation épidémiologique de la 28ème semaine a été caractérisée par une augmentation du nombre de cas suspects de rougeole dans le district sanitaire de Kéniéba suivie de riposte. La riposte vaccinale dans le district sanitaire de Kenieba fait état de 240 enfants de 9 mois à 15 ans vaccinés, soit une couverture de 100%. Télécharger le bulletin et la situation épidémiologique pour plus de détails

 

 

 

En savoir plus...

Lutte contre le Sida: L'Unicef renforce la capacité de dix districts sanitaires

Au terme d'une formation de quelques jours, le bureau de l'Unicef au Mali vient de remettre de matériels médicaux d'une valeur de 148 millions de FCFA. Cet équipement composé de 10 Point of Care, vient à point nommé en ce sens qu'il permettra de renforcer la couverture de l'accessibilité du diagnostic précoce.
Une dizaine de districts sanitaires ont reçu ce materiel sur la base de la prévalence et de l'accessibilité géographique. En d'autres termes, l'equipement permet de rompre la chaîne de transmission du VIH de la mère à l'enfant.
Après la Côte d'ivoire, le Mali est le deuxième pays à se doter d'un tel matériel.
Recevant ce samedi 21 juillet 2018 aux Archives nationales, ce matériel des mains du représentant adjoint de l'Unicef, le ministre de la santé et de l'hygiène publique, Pr Samba Sow, a promis une meilleure utilisation de ce joyau. Il a invité les structures bénéficiaires de veiller à sa maintenance et à l'entretien réguliers.

En savoir plus...

Ambulances pour le District sanitaire de Dioila

"Temps forts de la cérémonie de remise d'une ambulance tout terrain et de 3 moto-ambulances aux 8 cscom de l'arrondissement de Massigui. Ce don est la réalisation de promesses faites par son excellence Monsieur le ministre de la santé et de l'hygiène publique lors de son passage dans cette commune en août 2017. Ce don vient s'ajouter aux investissements faites par le gouvernement du Mali dans le domaine de la santé ces dernières années dans le cercle de Dioila. Ces investissements s'élèvent à plus de 2 milliards 200 millions. Il s'agit là d'investissements physiques, palpables et verifiables. La cérémonie a été mis à profit pour décliner les perspectives d'action que sont la construction d'un hôpital de district dans cette localité, de 3 nouveaux cscom et de travaux d'extension de l'hôpital de Dioila ainsi que les cscom Kola, Bolé, Fissaba . Comme quoi nous avançons sans faire du tapage".
Dr Moussa Bagayogo, médecin chef Csref de Dioila.

En savoir plus...

Lutte contre le paludisme


L’Etat met 7,6milliards de francs CFA dans la chimio prévention du paludisme saisonnier pour les enfants de 3 à 59 mois pour la période de juillet à novembre.

À Sikasso où le ministre de la santé et de l'hygiène publique, Pr Samba Ousmane Sow, à procédé ce mercredi 18 juillet, dans la salle de spectacle Lamissa Bengaly, au lancement de cette campagne, la population apprécient ces efforts de l'État malien et ses partenaires techniques et financiers.
La stratégie de porte à porte a été adoptée pour toucher le maximum d'enfants sur le territoire national. Au total, 4 millions d'enfants devront recevoir ce traitement préventif. Dans la région, 141 320 enfants sont concernés par cette campagne.
En plus de l'utilisation de moustiquaires imprégnées à longue durée d'action, la pulvérisation Intradomicilaire, la chimio prévention du paludisme saisonnier est une stratégie efficace de lutte contre le paludisme qui reste un problème de santé publique en Afrique et au Mali.
L'Usaid, UNICEF, Médecins sans frontières, la Banque mondiale à travers le Projet de lutte contre le Paludisme et les maladies tropicales négligées (Projet P/MTN), l'OMS, PSI, Catolic relief, le Fond mondial de lutte contre le paludisme la tuberculose et le VIH SIDA sont entre autres partenaires ayant contribué à la présente campagne.
Au nom des PTF, le directeur de Keneya Jemukan, Issiaka Daffé, a assuré l'engagement de son ONG à accompagner les acteurs de la campagne à travers l'information et la sensibilisation.
Le ministre Samba Sow espère que dans les prochains années qu'un vaccin soit trouvé contre le paludisme. Une minute de silence a été observée à la mémoire de feu Pr Ogobara Doumbo, arraché à notre affection alors qu'il était proche de trouver un vaccin contre le paludisme.
Vivement la prochaine campagne !

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS