Menu

A+ A A-

Actualités (1452)

1er Forum régional sur la capitalisation et la valorisation des interventions à base communautaire (IBC) par l’utilisation des TIC dans le secteur de la santé en Afrique

Le 1er Forum régional sur la capitalisation et la valorisation des interventions à  base communautaire (IBC) par l’utilisation des TIC dans le secteur de la santé en Afrique se tiendra du 15 au 18 novembre 2017, à Nsa hôtel,  Grand Bassam, Côte d’Ivoire sous le thème : Opérationnalisation de la participation communautaire et de l’utilisation des technologies numériques dans l’action sanitaire publique en Afrique : quels impacts sur l’amélioration de santé.

En savoir plus...

Alerte régionale concernant la circulation en Afrique de produits antipaludiques falsifiés.

L’OMS recommande une vigilance accrue au sein des chaines d’approvisionnement dans les pays. Cette vigilance doit inclure les hôpitaux/cliniques, les centres de santé, les pharmacies et tous points de vente/distribution de produits médicaux.
Les autorités de santé sont priées de notifier immédiatement à l’OMS la découverte de ces produits dans leur pays à l’adresse suivante Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ci-joint une copie circulaire réseau d'alerte OMS/AFRO

Télécharger les pièces jointes :
En savoir plus...

Rencontre du groupe thématique appui aux ressources humaines, les 10 et 11 Août 2017

L’an deux mille dix-sept et les dix et onze août, a débuté dans la salle de réunion de la maison des ainés de Bamako, la rencontre du groupe thématique (GT) « Appui aux ressources humaines » sous la présidence du Dr Benoît KARAMBIRI, Chef de Division Formation, Emplois et Compétences, assurant l’intérim du Directeur des Ressources Humaines, Secteur Santé et Développement social.
Elle a été organisée par la DRH avec l’appui technique et le soutien financier d’USAID/IntraHealth International.
Objectif Général :
La rencontre avait pour objet d’échanger sur les TDR et le processus relatif à l’élaboration des documents de la politique et du plan stratégique de développement des RH de la santé, du développement social et de la promotion de la famille, la restitution de la mission sur la consultation francophone sur les Comptes Nationaux des Personnels de Santé (CNPS) et la restitution des résultats du recensement du personnel de santé du secteur privé de Bamako.

Objectifs spécifiques :
•    Valider les TDR de l’élaboration des documents de la politique et de plan stratégique de développement des RH de la santé, du développement social et de la promotion de la famille ;
•    Définir des orientations sur le processus d’élaboration des documents de la politique et plan stratégique de développement des RH de la santé, du développement social et de la promotion de la famille ;
•    Valider le chronogramme pour l’élaboration des nouveaux plans stratégiques de développement des RH de la santé, du développement social et de la promotion de la famille ;
•    Restituer les résultats de la consultation francophone sur les comptes nationaux des personnels de santé (CNPS) ;
•    Restituer les résultats du recensement du personnel de santé du secteur privé de Bamako.

Résultats attendus :
-    Les TDR de l’élaboration des documents de la politique et du plan stratégique de développement des RH de la santé, du développement social et de la promotion de la famille sont validés ;
-    Des orientations sont définies pour l’élaboration des documents de la politique et de plan stratégique de développement des RH ;
-    le chronogramme pour l’élaboration des nouveaux plans stratégiques de développement des RH de la santé, du développement social et de la promotion de la famille est validé ;
-    Les résultats de la consultation francophone sur les comptes nationaux des personnels de santé (CNPS) sont restitués ;
-    Les résultats du recensement du personnel du secteur privé de Bamako sont restitués ;
-    Un rapport d’atelier assorti de recommandations et/ou points d’actions sera partagé avec les différents acteurs et le Cabinet du Ministère de la santé et de l’Hygiène Publique. Pour plus d'informations télécharger la synthèse générale.

En savoir plus...

POSE DE LA PREMIERE PIERRE DES ENTREPOTS MODERNES DE LA PHARMACIE POPULAIRE DU MALI

Ce mardi 15 aout 2017 a eu lieu à  Kanadjiguila la cérémonie de lancement des travaux de construction des entrepôts modernes préfabriqués (WIB) de Bamako, Kayes, Koulikoro et Mopti.
Le ministre de la Santé et de l'Hygiène Publique Pr Samba O SOW en raison d'un empêchement de dernière minute a été représenté par son Secrétaire Général M. Salif SAMAKE.

Ce projet stratégique, fruit de notre collaboration avec nos partenaires techniques et financiers du secteur de la santé à savoir l’USAID/SIAPS et le Royaume des Pays Bas, est un challenge pour le secteur pharmaceutique, je voudrais dire le secteur de la santé au Mali.

Ce projet estimé à plus de quatre milliards de nos francs, constitue un investissement unique dans l'espace CEDEAO qui va permettre à notre établissement de retrouver et de renforcer sa mission de service public.

Ces entrepôts seront dotés de chambres froides à température ordinaire et négative, des équipements de manutention de dernière génération, d'un système d'air conditionné, d'un système de sécurité incendie et vol, d'outils de stockage et des palettes modernes, appuyés par une plateforme informatique pour disposer d'informations actualisées sur la gestion des Stocks.
La cérémonie était belle avec la présence d'ancien ministre, des représentants diplomatiques des Etats Unis et des Pays Bas, des autorités locales, des directeurs de services centraux de la santé..
Sous la pluie le ministre de la décentralisation des fiscalité locale M. Alassane Ag Mohamed Moussa a posé la première pierre.

Revivez la cérémonie en image sur notre page facebook

En savoir plus...

6ème Journée académique du conseil national de l'ordre national des médecins

Améliorer la qualité des soins
Le ministre de la santé, Pr Samba O. Sow, entend renforcer la coopération entre son département et le CNOM.

Amélioration des conditions de travail de l'ordre des médecins et la mise à sa disposition de moyens de transport sont entre promesses prises par le ministre.
La journée s'est tenue à l'hôtel de l'amitié de Bamako.
Le ministre a chaleureusement apprécié une production scientifique du Pr Sadio Yéna, un chirurgien émérite du Mali. Un livre dont la dédicace fera l'objet d'une cérémonie co-organisée par me CNOM et le cabinet du ministre de la Santé dans un bref délai.

En savoir plus...

VISITE DE STRUCTURES SANITAIRES

Pr.  Samba. O. Sow au cœur des structures de santé

Au-delà des inaugurations, et lancement, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique,  a  fait de sa tournée à Ségou et Mopti une pierre deux coups. En effet, durant trois jours, Pr Samba Sow, a visité plusieurs structures sanitaires dans lesdites régions. L’objet de ces visites était de s’assurer des conditions de travail des agents, recenser les difficultés et offrir des solutions d’améliorations des plateaux techniques et des conditions de travail dans ces structures de santé. Ce périple a conduit le ministre au Csréf de Mopti, au Cscom de Komoguel et en dernier lieu, l’Hôpital Sominé Dolo à Sévaré, où les difficultés sont surtout liées à un délestage récurrent d’électricité qui aurait occasionné l’endommagement de plusieurs matériels. 

A Ségou, ce fut la visite du Csréf de la ville de Ségou, les Cscom de Sébougou et de Cinzana-Gare ainsi que le Cscom universitaire de Konobougou non loin de la ville de Fana sur la RN6.  A Ségou, la seule difficulté que rencontre l’hôpital régional est l’absence d’un scanner dont le marché avait été lancé depuis deux, nous a confié un cadre de la direction régionale. Il faut noter qu’un vaste programme de restructuration de cet hôpital est en cours pour qu’il puisse jouer pleinement son rôle dans la prise charge des évacuations sanitaires.

Dans les différentes structures, le ministre a jugé nécessaire de visiter les services de premier plan notamment les maternités, les pharmacies, le bloc opératoire, la pédiatrie, les laboratoires, l’imagerie médicale, etc.

Pr. Sow a pris l’engagement de tout mettre en œuvre pour mettre l’hôpital  Sominé Dolo sur une ligne prioritaire pour la bonne conduite des activités hospitalières.

Il a invité les uns et les autres à maintenir l’hygiène pour l’amélioration de la qualité des soins. S’agissant des ennuis judiciaires qui couvrent des agents de santé à Ségou et comme  à Mopti, le chef du département a promis de tout faire pour un dénouement heureux de ces différents contentieux  judiciaires et invité les agents à la retenue en vue d’éviter toutes sortes de bras de fer avec la justice. Des propos soutenus par le représentant des syndicats du secteur de  la santé et des affaires sociales dans la délégation  ministérielle, Sinaly Sanogo, qui a invité également  au calme et à la retenue pour un dénouement heureux des affaires de justice en cours.

Le ministre de la Santé a également évoqué les réformes envisagées par les hautes autorités du pays dans le secteur de la santé qui ne visent que, dira-t-il, l’amélioration des conditions de vie, de travail et de la qualité des soins sanitaires sur l’ensemble du territoire. Il a félicité les responsables des structures visitées pour leur qualité managériale. 

O.D.

En savoir plus...

MOPTI : Environ 1,7 million de Mild pour bouter le paludisme

Pour inverser le taux de prévalence de 59,7 % de paludisme dans la région de Mopti contre une moyenne nationale de 35,7 %,  le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, avec l’appui financier du Fonds mondial de lutte le tuberculose, le paludisme et le VIH, a lancé officiellement-ce jeudi 10 août 2017-à Mopti la campagne de distribution gratuite d’environ 1,7 million de moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action (Mild) d’un coût estimé à plus de 4 milliards de F CFA.

Avec un taux de prévalence de 59,7 % de paludisme, la région de Mopti abrite du 10 au 14 août une campagne de distribution gratuite de Mild. Fruit de la bonne collaboration entre le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique et le Fonds mondial, cette campagne permettra la distribution d’environ 1,7 millions de moustiquaires pour éradiquer le paludisme dans la Venise malienne.

La cérémonie de lancement de cette campagne était présidée par le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr. Samba O. Sow. Il était accompagné du gouverneur de la région de Mopti, du maire de la ville de Mopti, du représentant du PSI-Mali et des notabilités de la ville de Mopti.

Pour inverser la prévalence très élevée du paludisme dans la région de Mopti, il est prévu une synergie d’actions, a informé le ministre Pr. Samba O. Sow. En plus de la distribution de 1,7 million de Mild, il faut ajouter la pulvérisation intra domiciliaire (qui a débuté le 24 juillet 2017 dans la région, cette opération concerne 53 aires de santé dans 4 districts sanitaires) sans oublier la campagne de chimio-prévention du paludisme chez les enfants de 3 à 59 mois avec la Sulfadoxine-pyriméthamine et l’Amodiaquine également lancé à Ségou par le ministre Sow.

"L’un des meilleurs moyens pour lutter efficacement contre le paludisme est de dormir sous moustiquaire imprégnée à longue durée d’action", a conseillé le Pr. Samba O. Sow. Selon lui, les études scientifiques ont montré que lorsque 80 % de la population utilisent les Mild, cela permet de réduire de 50 % le nombre d’épisodes de paludisme dans la population  et  de 10 % par an le nombre de décès chez les enfants de moins de 5 ans.

L’opération, qui cible près de 3,6 millions de personnes dans la région de Mopti, va coûter environ 4,3 milliards de F CFA. Elle mobilise 4280 agents de dénombrement, 1914 agents distributeurs, 370 superviseurs de proximité, 32 superviseurs locaux et 16 superviseurs du niveau central. Pour la sensibilisation et l’information, 2689 mobilisateurs sociaux et 38 radios de proximité sont à pied-œuvre pour le succès de cette campagne.

Le ministre Sow a insisté sur la distribution correcte de cette donation et invité les populations à l’utilisation à bon escient des moustiquaires offertes à eux par le Fonds mondial. Il a remercié les autorités administratives et coutumières, les équipes socio- sanitaires, le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) et PSI pour la bonne organisation de cette opération sans oublier le donateur, le Fonds mondial.

Le représentant de PSI, M. Alex. K. Brown, représentant le Fonds mondial, s’est réjoui de prendre part au lancement de cette campagne. Il s’est penché sur les axes stratégiques du Fonds mondial dans le monde et en particulier au Mali, qui visent l’éradication des épidémies ; à savoir : le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme en partenariat avec le gouvernement, la société civile, etc.

A l’en croire, le Fonds mondial investit près de 4 milliards de dollars US par an pour l’appui  de programmes menés par des spécialistes locaux dans plus de 40 pays. Il a salué les efforts consentis par le directeur du PNLP, Diakalia Koné, le directeur national de la santé et les agents de l’ONG-PSI, présente au Mali depuis 2002 dans la lutte contre les épidémies susmentionnées.

M. Brown a réitéré l’engagement du Fonds mondial auprès du gouvernement à travers le ministère de la Santé dans la lutte contre l’éradication du paludisme, cause de la moitié des consultations médicales dans notre pays.

La cérémonie a noté la distribution des premières Mild par le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique. La prestation de l’orchestre du Kanaga et un sketch de sensibilisation et d’information d’une troupe théâtrale locale sur la campagne de distribution de Mild à Mopti ont été également fait partie des temps forts.

Ousmane Daou 

 

En savoir plus...

Réunion de cabinet élargie délocalisée à Mopti

Face à la beauté et la capacité d’accueil de ce nouveau bâtiment, le ministre a promis de tenir à Mopti dans un bref délai un conseil de cabinet élargi.

 

Quant à la  cérémonie  de coupure du ruban symbolique de la nouvelle  direction de Ségou sise à Angoulême, elle s’est déroulée le vendredi 11 août en présence du gouverneur et de plusieurs autres personnalités politiques de la région. Elle est bâtie sur une superficie de 5600 m2. Elle est composée d’un seul bloc principal de deux niveaux avec des bureaux, une chambre  froide, une cantine, 6 chambres de passage réservées aux  missionnaires et un logement pour le directeur régional, etc. 

 

A Ségou, Pr. Samba O. Sow a remercié les autorités régionales et tous ceux qui ont contribué à l’aboutissement de ce projet lancé il y a de cela deux ans. Il a promis d’apporter  des travaux complémentaires dans un délai court pour améliorer davantage les conditions de travail des agents. Il s’agit entre autres de l’aménagement de la cour, de la construction d’une cantine et d’un parking.

 

O.D

 

En savoir plus...

Le ministre de la Santé inaugure deux nouvelles DRS

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr. Samba O. Sow a procédé le jeudi et le vendredi derniers à l’inauguration de deux nouvelles directions régionales de la santé, à savoir celles des régions de Mopti et de Ségou.  Pour Mopti,  le coût de réalisation est estimé à plus d’un milliard de francs CFA et  la seconde direction, notamment la nouvelle direction de Ségou, a coûté au budget national environ  500 millions de  FCFA.

Dans le cadre de l’amélioration des conditions de travail  des agents,  le ministre de la Santé et de l’Hygiène, Pr Samba. O. Sow, a procédé le jeudi et vendredi derniers à l’inauguration de deux nouvelles directions régionales. Il s’agit de la direction régionale de la Santé de Mopti et de celle de la région de Ségou.   

   

La coupure du ruban symbolique de la  nouvelle direction de la Santé de Mopti,  située à Sévaré, a regroupé les autorités administratives et politiques de la région. Ce joyau architectural  dont les travaux ont duré deux ans est bâti  sur une superficie d’un hectare. Il  comprend un bâtiment principal composé de trois blocs avec plusieurs bureaux et une salle de conférences. A ceux-ci s’ajoutent les magasins avec deux chambres froides pour la conservation des vaccins et certains médicaments et réactifs, une cantine, plusieurs chambres de passages réservées aux missionnaires et un logement pour le directeur régional. La construction et l’équipement des lieux ont coûté plus d’un milliard de francs CFA, financés entièrement par le Budget national.

Cette inauguration s’est déroulée le jeudi dernier en marge du lancement de la Campagne de distribution gratuite de Moustiquaires imprégnées à longue durée d’action à Mopti.

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, très heureux du style architectural et des équipements installés à ce bâtiment, n’a pas manqué de saluer tous ceux qui ont contribué à la réalisation de cet édifice au compte de la Venise malienne en occurrence la Cepris, maître d’ouvrage, l’entreprise et la direction régionale de l’Urbanisme, de l’Habitat et des Domaines pour son expertise. Pour lui, cette réalisation s’inscrit en droite ligne dans l’amélioration des conditions de travail des agents de la santé tant prônée par les plus hautes autorités de l’Etat. Il a lancé un appel pressant aux personnels ainsi qu’aux autorités de la région de Mopti pour ce qui concerne l’entretien des lieux.

 

 

 

 

 

En savoir plus...

Sortie de la 4ème Promotion du Master en Santé Publique baptisée feu Moussa TRAORE

C’était le Samedi 29 juillet 2017 dans l’amphithéâtre de 1000 places de la FMOS-FAPH/USTTB que s’est déroulée la cérémonie de la sortie  de la 4ème promotion du Master en Santé Publique baptisée feu Moussa TRAORE.

La cérémonie était Co-présidée par le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Pr Samba SOW et son  homologue de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique représenté par son Secrétaire général. Étaient également présents les responsables de l’université dont le Professeur Seydou Doumbia, Doyen de la FMOS, qui après avoir souhaité la bienvenue aux invités a rappelé dans son discours la contribution de la faculté au développement socio-sanitaire de notre pays et même de la sous -région par sa formation de qualité de médecins et de pharmaciens. Selon lui le Master en Santé Publique qui est à sa sixième année d’expérience et de réussite.
Le Doyen de la FMOS a ensuite invité le ministre de la Santé et l'Hygiène Publique à soutenir d’avantage le programme de formation des médecins communautaires pour le Mali.
En concluant le Pr Doumbia, Doyen de la FMOS a remercié l’Université Johns Hopkins des USA, l’université de Bordeaux, l’UNICEF, l’Institut Royal de Tropiques (KIT) d’Amsterdam,  l’Union Européenne, l’OMS… pour leur soutien tant sur le plan financier que humain.
« Le Master en Santé Publique offre une formation de base, en Santé publique dont les deux premiers semestres constituent le tronc commun. La deuxième année est structurée en trois options : Epidémiologie, Santé Communautaire et Nutrition’ ».
Cette année la promotion feu Moussa TRAORE comprend 30 membres composée de 16 nutritionnistes, 09 épidémiologistes et  05 médecins en Santé Communautaire.


C’était avec joie que le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique le Pr Samba SOW a remis les attestations des trois majors. Il s’agit de : Dr Edou Guindo en Nutrition, Dr Mahamadou Hamady Assadou en Epidémiologie et Dr Daouda Simpara en Santé Communautaire.
Pour le Ministre de la Santé, le Professeur Moussa TRAORE n’est pas mort car ses élèves, sa famille sont là pour  continuer son œuvre. Le ministre a promis que le soutien de son département ne fera pas défaut compte tenu de  l’intérêt de ce Master pour la santé de la population.Cependant, il a insisté auprès des lauréats pour servir la nation comme l'a fait feu Moussa TRAORE.

Retrouvez le discours de Monsieur Ministre de la Santé et de l'Hygiène Publique ci-dessous

 

 

 

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS