Menu
A+ A A-

L'infirmière écossaise guérie d'Ebola à nouveau gravement malade : «Interrogations légitimes»

Aujourd’hui : rechute. Le premier cas de réactivation du virus a été constaté chez un survivant auquel on a dépisté des traces de virus dans l’œil alors qu’on le croyait, lui aussi, guéri. «Le virus Ebola peut occasionnellement persister pendant quelques mois dans certains tissus chez les survivants», a expliqué un des médecins en charge de l’infirmière. Peut-être. Mais des questions demeurent : existe-t-il un risque de transmission ? Il semble bas, mais ne peut être écarté.

A-t-on recensé, d’autre part, des porteurs sains, c’est-à-dire des personnes atteintes du virus sans pour autant qu’une infection ne se déclare chez elles ? Question subsidiaire : y a-t-il des lieux réservoirs où le virus reste tapi ? «Ce sont des interrogations légitimes, et nous y travaillons», nous disait récemment le professeur Jean François Delfraissy qui coordonne la lutte contre Ebola en France.

Dernière modification levendredi, 16 octobre 2015 11:20

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut