Menu
A+ A A-
Rapports d'activités

Rapports d'activités (141)

Rapport d’activités de pharmacovigilance du CNAM du 1er janvier au 30 juin 2018

Le Centre National de Référence de pharmacovigilance (CNRP) a été créé au sein du CNAM par l’arrêté N°2011_4201_MS-SG du 14 octobre 2011. Il a pour missions de :
-    recueillir et diffuser les informations sur les effets indésirables des médicaments ;
-    analyser et évaluer le lien entre le médicament et les effets indésirables par l’imputabilité ;
-    documenter et archiver les informations sur les effets indésirables des médicaments dans une banque de données ;
-    faire le suivi et la rétro information à la notification des effets indésirables des médicaments ;
-    répondre aux demandes sur les effets indésirables des médicaments ;
-    assurer le contact avec le centre international de pharmacovigilance de l’OMS (Uppsala monitoring Center) et y soumettre des rapports ;
-    programmer des enquêtes de pharmacovigilance ;
-    participer à l’enseignement et à la formation des professionnels de santé en matière de pharmacovigilance ;
-    générer des alertes en matière de pharmacovigilance.

Du 1er janvier au 30 juin 2018, les activités de pharmacovigilance ont porté sur : le suivi des effets indésirables notifiés par les structures sanitaires, la formation et la recherche.
Il y a eu 10 cas d’Effets Indésirables Médicamenteux (EIM) enregistrés dans la base des données Vigiflow du 01janvier au 30 juin 2018. Pour en savoir plus, télécharger le rapport.

En savoir plus...

2ème conférence internationale des ministres de la santé et des ministres des TIC sur la sécurité des soins en Afrique (COTONOU, du 17 au 22 Juin 2018)

Du 17 au 22 Juin 2018 à Marina hôtel de Cotonou, au Bénin, s’est tenue la 2ème édition de la Conférence Internationale des Ministres de la Santé et des Ministres des Technologies de l’Information et de la Communication sur la sécurité des soins en Afrique (CIMSA 2018).

Placée sous le haut patronage de son Excellence Monsieur le Président de République du Bénin, cette conférence a été organisée à l’initiative du Ministère de la santé et du Ministère de l’Economie Numérique et de la Communication du Bénin avec l’appui technique du RIPAQS (Réseau International pour la Planification et l’Amélioration de la Qualité et la Sécurité des soins en Afrique).

Cette 2ème édition de la conférence ministérielle CIMSA 2018 s’inscrit dans le cadre du suivi des recommandations de la CIMSEF 2012 organisée du 09 au 14 décembre 2012 à Cotonou au Bénin, et dans la promotion de l'amélioration de la qualité des soins et la sécurité des patients à travers l’utilisation des TIC comme facteur de renforcement de la performance de nos systèmes de santé en Afrique.

Cette rencontre a réuni plus de 350 participants provenant des organisations internationales et régionales, des ONG, des opérateurs et agences du secteur des TIC et du secteur public et privé de la santé dont 17 délégations ministérielles provenant de plus de 20 pays d’Afrique, d’Europe, d’Amérique, et a bénéficié de l’assistance technique du RIPAQS et ainsi que de l’appui financier de partenaires institutionnels du secteur de la santé (OOAS, OMS, AFD, UEMOA, MUSKOKA, ONUSIDA, UNFPA, Coopération française,…). Pour plus d’informations, télécharger le rapport.

 

 

En savoir plus...

Bulletin trimestriel d'Information Sanitaire du Mali 4ème trimestre 2017

Le bulletin du 4ème trimestre 2017, premier du genre, est un document présentant les principaux indicateurs du système d’information sanitaire du Mali à travers le logiciel District Health Information Software version 2 (DHIS2). Ce bulletin permet de diffuser régulièrement les informations sanitaires et d’aider à la prise de décision à tous les niveaux de la pyramide sanitaire.

En savoir plus...

Cadre de gestion environnementale et sociale du Projet Régional de Renforcement des Systèmes de Surveillance des Maladies (REDISSE III)

Le Gouvernement de la République du Mali a initié avec l’appui de la Banque Mondiale et l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) le Projet Régional de Renforcement des Systèmes de Surveillance des Maladies (REDISSE III) dont l'objectif de développement est de renforcer la capacité intersectorielle nationale et régionale pour la surveillance des maladies et permettre la collaboration et la préparation aux épidémies en Afrique de l'Ouest. Il abordera les faiblesses systémiques au sein des systèmes de santé animale et humaine qui entravent la surveillance efficace de la maladie et de la réponse aux maladies.

Cet objectif sera réalisé à travers : (i) le renforcement de la capacité intersectorielle nationale et régionale pour assurer une meilleure collaboration en matière de surveillance des maladies et de préparation aux épidémies en Afrique; (ii) la fourniture dune réponse immédiate et efficace en cas de crise ou d'urgence éligible.

En savoir plus...

14ème session ordinaire du Conseil d’Administration de l’Agence Nationale Télésanté et d’Informatique Médicale (ANTIM)

L’ANTIM a abrité hier 25 janvier 2018, sa 14ème Session ordinaire du Conseil d’Administration (CA) sous la présidence du Dr DEMBELE Sekou O, Conseiller technique représentant de monsieur le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique.

Le président de séance dans son discours d’ouverture a félicité l’ANTIM pour ses efforts consentis dans l’amélioration du système de santé du pays à traversla santé numérique.

Pour cette année 2018, l’agence s’est fixé comme objectif le renforcement du Système d’Information sanitaire avec les outils et solutions technologiques adéquats. Pour faire à ces missions, l’Agence doit nécessairement avoir les moyens à hauteur de ses ambitions. C’est pour cela que le projet de budget qui accompagne ce programme est estimé aux d’Un milliard six cent millions (1 600000 000) de francs CFA, dont 64 % pour la construction du siège de l’ANTIM. Ce montant est équilibré en dépenses et recettes.

Au cours de la présente  session, six (06) documents étaient soumis à l’appréciation des administrateurs. Il s’agissait entre autres d’examiner:

1.      Les résultats de l’AUDIT de l’ANTIM effectué par les services du contrôle général de l’Etat,

2.      Le procès verbal (PV) de la 13ème session ordinaire du CA,

3.      Les rapports d’activités et financier 2017,

4.      Le programme d’activités 2018 et le projet de budget 2018,

5.      La délibération sur le projet de décision relative à la prise en charge de la rémunération du personnel hospitalo-universitaire (personnel bi-appartenant),

6.      La délibération sur le projet d’arrêter interministériel relative au paiement à l’ANTIM de la redevance d’interopérabilité des systèmes informatiques déployés au sein de tous les établissements de santé du Mali (public, privé, communautaire) pour améliorer les ressources propres de l’ANTIM,

7.      Divers.

L’année 2017 a été marquée par l’exécution d’une bonne partie des activités prévues. De belles perspectives à l’entame de 2018 sont dans le projet de programme d’activités détaillé, avec les responsabilités bien établies et le chronogramme trimestriel de réalisation.

A l’issue du conseil les recommandations suivantes ont été formulées:

·         Mettre en place une commission pour le suivi des travaux de construction du siège de l’ANTIM,

·         Mettre en place une commission de réflexion  pour générer les ressources propre,

·         Actualiser les dossiers des régies de dépenses et recettes en tenant compte des textes en vigueur.

En savoir plus...

Bulletin semestriel de retro information de la surveillance épidémiologique



¨  Résultats des activités de surveillance du paludisme ;
¨  Résultats des activités de détection et de prise en charge des cas de malnutrition aigue et sévère chez les enfants de 6-59 mois
¨  Situation des cas de morsures de serpent;
¨  Intérêt des activités de vaccinations de rattrapage des enfants d’âge vaccinal;
¨  Situation des autres pathologies fébriles chez les enfants de moins de 5 ans hospitalisés.
¨  Aperçu sur les maladies tropicales négligées.
Telles sont les grandes lignes de ce bulletin de surveillance épidémiologique dans le district sanitaire de Dioila dans la région de Koulikoro. Pour en savoir plus télécharger le bulletin.

En savoir plus...

Feuille de Route et le Calendrier pour la mise en œuvre de l’Evaluation Externe Conjointe du Règlement Sanitaire International au Mali

L’évaluation externe est réalisée en deux étapes : (1) une évaluation interne initiale menée par le pays hôte en utilisant l’outil d’évaluation externe conjointe et (2) une évaluation dans le pays effectuée par une équipe d’évaluation externe constituée d’experts en la matière, en étroite collaboration avec les autorités nationales pairs. Pour en savoir plus télécharger la feuille de route.

En savoir plus...

Bulletin semestriel de retro information de la surveillance épidémiologique du Centre de Sante de Référence de Dioila

Le contenu de ce bulletin s’articule autour des points suivants :
•    Résultats de la surveillance épidémiologique de janvier à septembre 2016;
•    Résultats des activités de surveillance du paludisme ;
•    Résultats des activités de détection et de prise en charge des cas de malnutrition aigue et sévère chez les enfants de 6-59 mois
•    Situation des cas de morsures de serpent;
•    Intérêt des activités de vaccinations de rattrapage des enfants d’âge vaccinal;
•    Situation des autres pathologies fébriles chez les enfants de moins de 5 ans hospitalisés.
•    Aperçu sur les maladies tropicales négligées.
Pour en savoir pus, cliquer sur bulletin en bas.

En savoir plus...

Bulletin semestriel de retro information de la surveillance épidémiologique-District sanitaire de Dioïla

Du 1er janvier au 30 septembre, dans le district 157 cas suspects de méningite (14 cas confirmés au laboratoire), 18 cas suspects de rougeole (0 confirmés), 4 cas suspects de fièvre jaune et de paralysies flasques aigues (0 confirmés),1 cas de tétanos et de coqueluche et 0 cas des autres maladies à déclaration obligatoire. Aucun des cas de MADO notifié n’est décédé. Plus d’infos dans le bulletin.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS