Menu
A+ A A-

DEMSAN : 10 millions deuros pour la cause de la santé de la réproduction

 

A Bamako, du 24 au 26 avril 2019, s'est déroulée la 3e réunion du comité de pilotage du Projet démographie et santé sexuelle et de la reproduction (Demsan), piloté par l'Organisation Ouest-Africaine de la Santé (OOAS). Le projet est financé par l'Agence Française de Développement (AFD) pour 10 millions deuros.

Lancé officiellement en décembre 2016 à Abidjan (RCI), le Projet Demsan vise à renforcer : le rôle et la mission de l'OOAS en matière de pilotage et de gestion des connaissances sur les questions démographiques et de santé sexuelle et reproductive ; le plaidoyer politique en faveur des droits et de la santé et reproductive et favoriser l'émergence de la société civile dans ces domaines.
Il vise en outre à renforcer les capacités des Etats membres en matière délaboration et de mise en uvre, de suivi et d'évaluation des politiques et stratégies en faveur des droits humains et de la santé sexuelle et reproductive. Le coût du projet est estimé à 10 millions deuros, financé par l'AFD.
Il s'agissait, à travers cette 3e réunion du comité de pilotage, présidé par le secrétaire général du Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique, Dr. Mama Coumaré, en présence du directeur général de l'OOAS, Okolo Stanley, de faire le bilan de la seconde année du projet ; d'examiner les difficultés rencontrées au cours de la mise en oeuvre et de valider le plan de travail de la troisième année du projet. Elle a réuni environ une trentaine d'acteurs venus du Bénin, du Burkina Faso, du Niger et du Mali, hôte de la rencontre.
L' Agence Française de Développement, représentée par M. Romain, sest réjoui de la mise en uvre de ce projet qui vise à améliorer la santé de la reproduction à travers ladoption de bonnes pratiques en santé et une meilleure répartition de la dividende démographique. Il a réitéré l'engagement et la disponibilité de l'AFD à soutenir cette initiative dans la sous-région pour son développement harmonieux.
Okolo Stanley, directeur général de l'OOAS, d'inviter la société civile et l'ensemble des partenaires sans oublier les hommes des médias dont le rôle, à l'en croire, est inestimable, à un engagement sans faille pour l'atteinte des objectifs ; à savoir : un meilleur partage du dividende démographique à travers l'espacement des naissances face aux taux d'infécondité très élevés dans la sous-région.
Le secrétaire général du ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique, Dr. Mama Coumaré, a remercié l'AFD pour tout son soutien et d'avoir garanti l'entrée de notre pays dans le mécanisme de financement régional des produits de la santé de la reproduction (SR) et de la Planification Familiale (PF) dans lespace Cédéao.
Il a rappelé les défis à relever pour latteinte des objectifs assignés à la PF, entre autres, la disponibilité permanente des produits de santé dont les contraceptifs ; lexistence des équipes compétentes et qualifiées aux méthodes de gestions des produits en vue de remédier au problème de sur-stockage et/ou des ruptures ; la multiplication des activités de recherches opérationnelles sur la SR en général et sur loffre et la demande en services de PF dans les pays membres du projet.
Le Segal a informé les participants de la réforme engagée par notre pays à travers le MSHP, centrée en premier lieu sur la santé communautaire en vue du rehaussement significatif des indicateurs de la santé maternelle et infantile.
Ousmane Daou

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut