Menu

A+ A A-

Discours du representant du Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique Dr Mama Coumaré à la cérémonie d’ouverture du bloc de Chirurgie cardio vasculaire de l’hôpital Le Luxembourg

Son Excellence Monsieur Amadou Toumani TOURE, Ancien Président de la République du Mali ;
Madame Toure Lobo TRAORE, Présidente de la Fondation pour l’Enfance
Son Excellence  Monsieur le ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale ;
 Madame  le Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille ;
 Monsieur le Ministre de la Solidarité et de l’Action Humanitaire ;
 Monsieur le Ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne ;
Madame André FESTOC ;
Son Excellence Madame  l’Ambassadrice de France au Mali ;
Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de la République Arabe d’Egypte ;
Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de la Tunisie au Mali ;
Monsieur le Consul honoraire de Monaco au Mali ;
Prof Alain Delauche, Président-Fondateur de la Chaine de l’Espoir ;
Monsieur le Maire de la Commune IV  ;
Messieurs le chef de quartier d’Hamdallaye ;
Monsieur le Président du Conseil d’Administration du Centre Hospitalier  Mère – Enfant le « Luxembourg » ;
Monsieur l’Administrateur Délégué de la Fondation pour l’Enfance ;
Monsieur le  Directeur Général du Centre Hospitalier Mère-Enfant le Luxembourg ;
Mesdames et messieurs les travailleurs du Centre Hospitalier Mère-Enfant le Luxembourg ;
Messieurs les Directeurs Généraux des Hôpitaux du District de Bamako et de Kati ;
Monsieur le Président de l’Association Mécénat Mali enfants-malades du cœur ;
Mesdames et messieurs de la presse  publique et privée ;
Chers Partenaires,
Distingués Invités,
Mesdames, Messieurs, en vos rangs, grades et qualités, tout protocole observé.

C’est un agréable devoir et un réel  plaisir pour moi de prendre la parole en ce lieu, au nom du Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Pr Samba Ousmane Sow, à l’occasion de la présente cérémonie d’ouverture du bloc de chirurgie cardiovasculaire du Centre Hospitalier Mère-Enfant le Luxembourg ;
Premier du genre en République du Mali, ce centre est une réponse aux multiples sollicitations des usagers et à un cri de cœur des enfants malades du cœur au Mali. 
Signataire d’une convention avec l’Hôpital Mère-Enfant le Luxembourg depuis sa création, dans un cadre de partenariat public privé, mon département se réjouit de l’ouverture de ce service spécialisé qui traduit à la fois l’amélioration du plateau technique et l’offre des soins cardiovasculaires de qualité.
C’est le lieu pour moi, au nom du Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, et du gouvernement du Mali, de remercier très sincèrement la Fondation pour l’Enfance, la direction du Centre Hospitalier Mère Enfant le Luxembourg ; et leurs partenaires respectifs d’avoir offert au Mali une telle structure de soins de qualité.
Je voudrais, en cette heureuse circonstance, remercier particulièrement le Professeur  Alain Delauche, Madame André Festoc et tout le personnel de la Chaine de l’espoir pour le financement de ce bloc, son équipement et la formation de son personnel médical et paramédical en Tunisie, en France et au Sénégal ; qu’ils trouvent tous ici l’expression de notre profonde gratitude.  

Mesdames et Messieurs, Distingués invités

Ce service de chirurgie cardiovasculaire marque une étape importante dans le renforcement des capacités de soins dans  notre pays. A cet effet, un grand nombre d’enfants malades du cœur peuvent désormais être pris en charge sur place, réduisant du coup les onéreuses  évacuations sanitaires vers l’extérieur du Mali en matière de chirurgie cardiaque pédiatrique. Il s’agit là d’une opportunité pour le département de la Santé et de l’hygiène publique de maximiser le nombre d’enfants malades du cœur à prendre en charge.

Mesdames et Messieurs, Distingués invités

L’ouverture de ce bloc de chirurgie cardiovasculaire va certainement contribuer au renforcement du partenariat public-privé dans le domaine de la santé. Par conséquent, j’invite les travailleurs du Centre Hospitalier Mère-Enfant le Luxembourg, à redoubler d’efforts afin de veiller à  la qualité des soins offerts au quotidien  pour le bénéfice des patients.
 
Enfin, je formule les vœux, que ce nouveau service puisse engranger beaucoup de succès, dans le cadre de la lutte contre les maladies cardiovasculaires et améliorer significativement l’état de santé de nos enfants.

Avant de terminer, qu’il me soit permis de souhaiter Bonne chance à l’équipe médicochirurgicale française et malienne pour la réussite de ses missions de soins.

Que Dieu aide le Mali !

Vive l’amitié entre les pays !
Vive le partenariat Public Privé !
Je vous remercie.

Dernière modification lemercredi, 12 septembre 2018 08:28

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut