Menu

A+ A A-

Reforme du système de santé

Le système de santé mis en place au Mali a fortement contribué à l’amélioration de la santé des populations, ceci a été soutenu par des mesures au niveau institutionnel. Au fil du temps l’environnement a changé avec beaucoup de défis et d’enjeux liés non seulement aux déterminants de la santé et aux malades mais aussi au contexte de la démocratie et de la décentralisation. Aussi les communautés, les familles et les personnes participent incontournablement à la délivrance des prestations de santé et de nombreux processus y afférent. Par ailleurs avec la mobilisation, les défis du changement climatique la réémergence des maladies négligées et de certaines épidémies importent négativement les populations. Ceci traduit la faiblesse des systèmes de santé en place ou leur limite à assurer une couverture effective de la santé des populations. dès lors tout en sauvegardant les acquis des expériences cumulées au fil du temps, il est impérieux de procéder à des réglages permettant de disposer d’un système plus résilient capable de répondre aux exigences du moment. Ainsi la déclaration de la politique général de Mr le Premier Ministre qui émane du projet de la société du Président de la République « Le Mali d’Abord »à  porté beaucoup d’attention au domaine stratégique sensible que représente la santé. Tout ceci survient dans un contexte ou la communauté internationale s’est engagée à renforcer les systèmes de santé, à accélérer la marche vers la couverture universelle dans la perspective de l’atteinte des ODD. A cet égard le département de la santé pour traduire cette déclaration qui reste étroitement liée au programme d’urgence sociale du Président à engagé une réflexion sur des réformes clé sur lesquelles l’accent devra être mis afin de conforté notre système de santé.

Dernière modification lejeudi, 07 septembre 2017 19:16

14 Commentaires

  • Talibé Kamissoko

    Je docteur Talibé Kamissoko, médecin au csref de Sagabari, cercle de kita, région de kayes et je souhaite être inscrit au DHIS2

    Posté par Talibé Kamissoko samedi 23 septembre 2017 00:07 Lien vers le commentaire
  • sidibe

    L'initiative de réforme est salutaire, cela passe par l'implication de tous les acteurs. Il y'a un défi de leadership à relever...
    Je propose que le ministère:
    -En partenariat avec les coordonnateurs des DES (Diplôme d'Etudes Spécialisées), les doyens des facultés de Médecine, de Pharmacie, d'Odontostomatoligie, les directeurs des hôpitaux régionaux ou des cercles, les présidents des DES, les secrétaires généraux des mouvements estudiantins, mette en place un système de stage rural de 3 à 6mois environ, qui concernera les étudiants en fin de cycle (7 ème année, D.E.S. 4 ou plus...). Mais cela nécessitera le minimum vital pour les braves missionnaires (local et équipements adéquats, rémunération raisonnable...).
    Pour certaines spécialités, il y a des équipements indispensables pour la prise en charge des patients. Exemple échographie, radiographie standard, scanner... en radiologie et imagerie médicale...
    Ce système existe dans certains pays et ça marche.
    Ainsi je pense qu'on contribuera à l'amélioration de la qualité des soins des populations rurales qui sont nos parents, nos proches...
    -Aide d'avantage les hôpitaux et leurs chefs des services à renforcer ou à créer les partenariats qui existent entre eux et les hôpitaux internationaux ou leurs chefs de services dans le cadre de la formation des ressources humaines et la dotation en équipements adéquats...
    Dr Seydou SIDIBE

    Posté par sidibe mercredi 20 septembre 2017 11:32 Lien vers le commentaire
  • Aboubacar Traoré

    Il faut faire un diagnostic stratégique de notre système de santé et procéder à une réforme selon la vision du Président de la République.

    Posté par Aboubacar Traoré mardi 12 septembre 2017 08:12 Lien vers le commentaire
  • KONE

    La réforme du Système de santé, quelle initiative.
    La première réforme à mon avis commence par le choix des hommes qui vont piloter la réforme. On peut pas faire du neuf avec des réchauffés. Les obstacles du système ne peuvent pas être les leaders de ce même système. Après avoir choisi des hommes capables et qui inspirent confiance, il est important aujourd'hui que le département de la santé ait une vision pour la santé des maliens. Ce n'est pas la construction des hôpitaux ou leur équipement qui fera que nous serons en bonne santé. Notre système a plus besoin de gouvernance que d'investissements colossaux sinon les mêmes causes produiront les mêmes effets. Pour un meilleur accès à des soins de qualité, qui est l'objectif général de toute réforme dans le système de santé, au Mali actuellement, il faut plus de présence de l'Etat (application stricte des textes en place, car on n'a pas besoin de nouveaux textes pour le moment; trop de droit tuant le droit; récompense et sanction d'agents, répartition équitables des ressources humaines avec un plan de carrière lisible. Forte implication des tiers payant et des collectivités pour le niveau périphérique; implication modéré de la tutelle dans la gestion hospitalière. Mandat pour le directeurs d'hôpitaux qui doivent être recrutés sur la base d'un projet personnel de gestion qui sera mis en harmonie avec le Projet d'établissement. La réforme du système ne concerne pas seulement les producteurs de soins mais tous les intervenants qui doivent avoir une lisibilité sur leur rôle.

    Posté par KONE lundi 11 septembre 2017 13:03 Lien vers le commentaire
  • Dr Tidiane

    il faut être courageux et faire le décompte. La reforme est une obligation qui intègre tout processus d'évolution.
    Quoi qu'on fasse; les choses doivent changer et la reforme est incontournable.

    Posté par Dr Tidiane vendredi 8 septembre 2017 19:03 Lien vers le commentaire
  • Drissa b traore

    La nouvelle reforme doit surtout donner des feuilles de routes à tous les responsables et exiger des résultats

    Posté par Drissa b traore vendredi 8 septembre 2017 17:49 Lien vers le commentaire
  • Drissa b traore

    Le Mali est le laboratoire dans le domaine de l'élaboration des bonnes politiques mais la mise en oeuvre pose problème.

    Posté par Drissa b traore vendredi 8 septembre 2017 17:31 Lien vers le commentaire
  • Salimata daou

    Bon courage à l excellence et à toutes les personnes impliquées pour cette belle causes qui sont entrain de défendre les intérêts des patients .

    Bon courage a tous les bon directeurs d' hôpitaux soucieux de l'intérêt général et non d'un clan.

    L' égoïsme n' a pas sa place dans l' administration hospitalière. Il empêche la pratique des principes élémentaires de gestion et contribue à la régression de la qualité des soins de la population.
    C'est un problème d ordre général: LES RESSOURCES HUMAINES tant qu'on ne ressoud pas ca dans nos EPH toutes les solutions envisagées sera sans suite

    Que le bon Dieu nous assiste.

    Dewenati aux sénégalais et a tous les frères , soeurs et amis a travers le monde.

    Posté par Salimata daou vendredi 8 septembre 2017 17:28 Lien vers le commentaire
  • Yacine

    La réforme doit partir de l'évaluation de l'existant en associant les associations des différentes spécialités medicales et prendre les attentes de la population des cercles vers le niveau national.
    Document de référence les etats generaux de la santé mais qui n'a pas effleuré à profondeur les outils!

    Posté par Yacine jeudi 7 septembre 2017 22:25 Lien vers le commentaire
  • msp

    Bonjour,
    Nous sommes le service de communication du ministère de la santé et de la population du Congo Brazzaville (sous le sigle MSP), et venons via ce mail solliciter la mise en contact avec votre service de communication, afin de créer une collaboration.
    Cordialement,
    MSP communication
    msp.cgcom@gmail.com

    Posté par msp jeudi 7 septembre 2017 19:31 Lien vers le commentaire
  • Issa Koné

    Après avoir contribué individuellement et en fonction de leurs minimes moyens à la construction d'un hôpital public et accessible à tout malien quelque soit son origine,les ressortissants de la commune rurale de korera kore plus précisément le village de Lacoulé lance un appel d'aide auprès de l'État malien particulièrement au ministère de la santé et toute structure gouvernementale ou non afin d'operaliser le fonctionnement de cet hôpital pénalisé pour le manque de matériel et de personnel. Le porte-parole Dibril Komé:76483847/66483847 Veuillez agréer nos sentiments les plus respectueux.

    Posté par Issa Koné jeudi 7 septembre 2017 19:23 Lien vers le commentaire
  • Néné

    une initiative à saluer le système de santé malienne en a réellement besoin. il faut le changement et que ce changement soit une continuité et non un changement de la politique ou du régime du jour. le nouveau ne veut rien de l'ancien même si c'est meilleur voila pourquoi le Mali n'avance pas.
    merci d'avoir donné la parole aux visiteurs de ce site web. un site que je suis depuis la crise d'ebola et qui m'a beaucoup aider pour m'informer sur l'actualité sanitaire de mon pays depuis Pennsylvanie.

    Posté par Néné jeudi 7 septembre 2017 18:21 Lien vers le commentaire
  • Haidara

    Bnjr !! une réforme du système de santé,initiative salutaire,dans la foulée mettez surtout l'accent sur le régime de changement de comportement mais aussi la perception de la communauté(bénéficiaire) sur le système et la politique de santé nationale.Le défis posé par l'atteinte des objectifs durables doit prendre son envole par une étude plus approfondie des besoins de nos communautés à la base à savoir une large alphabétisation de nos communautés non alphabétisés,ensuite créer une approche basées sur la mise en place des feuilles de route dans chaque localité du pays répondant aux attentes et aux devoirs de citoyenneté de chacune des couches sociales pour l'atteinte des objectifs durables évaluables à courts termes.Et à cet effet si l'approche est inefficace on change de stratégie en fonction du bilan.

    Posté par Haidara jeudi 7 septembre 2017 17:23 Lien vers le commentaire
  • Ali

    Une tres bonne initiative à saluer

    Posté par Ali jeudi 7 septembre 2017 13:15 Lien vers le commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut