Menu
A+ A A-

Diplôme Universitaire en Système d'Information Sanitaire de Routine (DU/SISR)

La deuxième cohorte de la formation au Diplôme Universitaire en Système d'Information Sanitaire de Routine (DU/SISR) est ouverte.

Conditions d’inscription :

-Professionnels de la santé et de l'action sociale : Médecin, Pharmacien, Assistant Médical, Ingénieur Sanitaire, TSS, Administrateur de l’action sociale, TS

-Minimum niveau Licence (Bac +3)

-Expérience d’au moins 1 ans dans le SIS, mais3 ans pour les TS

-Garantie de financement du DU/SISR. Pour en savoir, cliquer sur l’avis.

Diplôme Universitaire en Système d'Information Sanitaire de Routine (DU/SISR)

Le DER de Santé Publique a créé un Diplôme Universitaire en Système d'Information Sanitaire de Routine (DU/SISR), par Décision N°0017/USTTB/R/SG-SAJE-DAJ du 22 Janvier 2018, en partenariat avec USAID/ Measure Evaluation. Ce DU sera une formation de 3 semaines, qui va aider les professionnels de santé, à tous les niveaux de la pyramide sanitaire, du MSHP à améliorer les compétences et les pratiques en matière de production et de gestion de l’information sanitaire pour une prise de décision. Le DU est une formation diplômante et valorisante qui, en plus des compétences, va motiver les formés à améliorer leurs attitudes face aux données et à l’information sanitaire.

La formation de la 2ème cohorte est prévue du 25 juin au 14 juillet 2018 à la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie.

Cette formation sera assurée par une équipe composée des Enseignants du DERSP, de USAID/ Measure Evaluation dont le Dr Alimou Barry du siège aux USA, de cadres de l’Agence Nationale de Télésanté et d'Informatique Médicale (ANTIM), de la Direction Nationale de la Santé (DNS), de la Cellule de Planification et de Statistique Secteur Santé, Développement Social et Promotion de la Famille (CPS/SS-DS-PF), etc.

La composition des dossiers de candidature sera définie et diffusée les prochains jours.

Les dossiers seront déposés au Secrétariat du DERSP à la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie ou en ligne sur le site du DERSP : http://fmos.usttb.edu.ml/santepublique/ . "

Situation épidémiologique de la 10ème semaine de l’année 2018


La situation épidémiologique de cette semaine a été caractérisée par la confirmation de trois (3) cas de rougeole  de la semaine 09 dans le district sanitaire de Kangaba suivie de riposte.

Par ailleurs il a été noté:

vingt (20) cas suspects de méningite suivis d’un (1) décès, dont deux (2) positifsdans les districts sanitaires de Bandiagara (1) à Streptococcus pneumoniae de la semaine précédente et la Commune VI du District de Bamako (1) à  Haemophilus influenzae de cette semaine dont le typage est en cours ;cinq (5) cas suspects de fièvre jaune non suivis de décès dont zéro (0) confirmé. Pour plus d’informations, télécharger le rapport.

Inauguration de ‘’Golden Life American Hospital’’

Un hôpital conçu selon les standards internationaux des grands établissements hospitaliers a été officiellement ouvert le mardi 27 mars 2018 en commune V du district de Bamako. La cérémonie a eu lieu en présence de son Excellence Monsieur l’Ambassadeur des  USA au Mali, Paul A. FOLMSBEE, le maire de la commune V du district de Bamako,  le représentant du ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique et plusieurs autres personnalités.

Cet investissement américain vise à améliorer l’offre de soins pour toutes les couches sociales dans les domaines de la pédiatrie, de la gynécologie, de la radiologie, d’ophtalmologie, d’odontostomatologie, d’oto-rhino-laryngologie, des consultations spécialisées et des traitements lasers.

Pour un coût totalde plus de 15 millions de dollars, soit 7,5 milliards de FCFA, Golden Life American Hospital, est bâti sur une superficie de 7500 m2 et compte 06 niveaux. Il a une capacité d’accueil de 80 lits dont 23 en soins intensifs répartis dans plusieurs services et spécialités. Notons que l’hôpital a permis la création de 130 emplois  directs pour les nationaux sur les 250 prévus.

Une contribution majeure au développement sanitaire du Mali

Cet hôpital se positionne comme une référence dans le système de santé par la qualité de son plateau technique avec des équipements médicaux de dernière génération.

Comme l’a déclaré l’ambassadeur des USA au Mali : Golden Life American Hospital, renforcera la santé et le bien-être de la population malienne. Il sauvera plus de vies et prendra mieux soin des patients. Bien que les actionnaires viennent des autres pays, cependant l’hôpital reste un hôpital du Mali et pour les maliens.

 L’amélioration de la santé contribue également à accroître la productivité du pays. A ce titre, l’utilisation de cet hôpital  apportera d’importants avantages économiques, notamment la réduction du nombre des évacuations vers d’autres pays.

Profitant de l’occasion, l’Ambassadeur  des USA au Mali a réitéré l’engagement de l’organisation à raffermir la coopération avec les autorités maliennessa disponibilité à renforcer son action. De nombreux projets restent encore à explorer, il s’est tourné vers l’avenir, en évoquant l’ouverture d’un nouveau centre d’apprentissage de la recherche pédagogique dans un bref délai.

Amélioration de la couverture sanitaire

Pour sa part, Monsieur Yaya Haidara, représentant de Monsieur  le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique a salué l’action des USA qui va participer à l’amélioration de la couverture sanitaire et est en droite ligne avec le plan d’actions du gouvernement. Il n’a pas  manqué de rassurer les actionnaires de la disponibilité du ministère de la santé et de l’Hygiène Publique à les accompagner dans ses œuvres.

Il a exhorté le personnel du nouveau centre hospitalier à faire preuve de professionnalisme. Il a ensuite invité les usagers de prendre soin des infrastructuresMonsieur Haidara a enfin remercié l'ensemble de ceux qui se sont engagés sur ce chemin pour faire en sorte que cette réalisation, qui appel aux techniques les plus innovantes,  puisse voir le jour.

La cérémonie a été l’occasion pour remettre des plaquettes au l’Ambassadeur des USA, au Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, à Dr Lanseni KONATE, Directeur général adjoint de Golden Life American Hospital pour leur engagement pour la réussite de cet investissement au bonheur des maliens et aux patients venant d’autres horizons.


NS


 

 

Diplôme inter Universitaire en Antibiologie et Antibiothérapie en Afrique Sub-saharienne

Du 21 Mai au 23 Juin 2018  l’Université Nabi Boni en collaboration avec l’Université de Montpellier organisent  une formation en présentiel en Antibiologie et en Antibiothérapie à Bobo Dioulasso.

Les objectifs pédagogiques porteront sur la Biologie, la Clinique et l’Hygiène hospitalière. La date limite d’inscription est prévue pour le 15 avril 2018. Pour en savoir plus, télécharger la plaquette.

 

TELESANTE 2018

Le jeudi 22 Mars 2018 s’est tenue dans la salle de conférence du Centre National d’Ethique de la santé et des sciences de la vie, la journée Télésanté 2018 avec  Catel Visio. Le thème de cette année portait sur : « rassembler  les territoires autour des bonnes pratiques du numérique en santé ». Plus d’une vingtaine  de villes  dont  Bamako à travers l’Agence Nationale de Télésanté et d’Informatique médicale (ANTIM) ont participé à cette journée.

Au Mali l’évènement était présidé par le Directeur Général Adjoint de l’ANTIM, Dr Tyeri DACKOUO.

Quatre grandes sessions étaient à l’ordre du jour, à savoir :Modèle et efficience économique ; déserts médicaux ; qualité, sécurité, pertinence des soins ; Prévention et santé publique.

Les expériences partagées lors de la session n° 1 sont entre autres :

v  Soigné chez soi : un dispositif de soins psychiatriques ambulatoire original intégrant des nouvelles technologies ;

v  Télémédecine et efficience : un modèle possible inspiré de l’exemple de la télésurveillance des constantes physiologiques pour des pathologies chroniques ;

v  Retours sur la cartographie du Collectif e-santé Plaies et Cicatrisation : proposition de tarification des actes de télémédecine dans le droit commun ;

v  Absentéisme et gestion des remplacements dans les établissements sanitaires et médico- sociaux. De nouveaux outils digitaux comme solution ?

 La session 2 portait sur :

v  le témoignage d’un urologue de l’Aube sur sa situation de désertification médicale (seul spécialiste du territoire) et ses espoirs envers la e-santé ;

v  Un retour sur 18 mois de cabinet médical virtuel à Oberbruck dans le Haut-Rhin ;

v  Télé-AVC : une réponse concrète, opérationnelle et validée sur le plan médical face aux enjeux des déserts hospitaliers et libéraux ;

La session 3 parlait de :

v  Une meilleure qualité et pertinence de prise en charge des traumatisés crâniens et

rachidiens grâce à Réti-Ouest déployé en Pays de la Loire ;

v  Le parcours de la personne âgée : du repérage de la fragilité à la coordination des

professionnels de santé, sociaux et médico-sociaux pour sécuriser le maintien à domicile ;

v  Du Mythe à la réalité : généralisation rapide et réelle du DMP.

 

 « Quelle influence de la e-santé » est la principale question traitée courant 4ème  session. A ce  titre les expériences ont porté essentiellement sur : 

 

v  L’accompagnement thérapeutique : retour d’expérience sur le projet régional Centre-Val de Loire de télésurveillance de l’insuffisance cardiaque ;

v  Le numérique : un outil au service des praticiens, aidants, citoyens ? Comment les technologies du numérique sont en train de transformer les pratiques (prévention, ambulatoire…) et les questions que cela soulèvent (éthique, formation, sécurité des données…)

La journée a pris fin par les bonnes pratiques de la coopération en francophonie à travers les interventions depuis Tunis, Bamako, Bejaia, Abidjan, Rabat, Cap Vert/Genève, Kinshasa.

 

 

 

Diplôme Universitaire en Système d'Information Sanitaire de Routine (DU/SISR)

Le DER de Santé Publique a créé un Diplôme Universitaire en Système d'Information Sanitaire de Routine (DU/SISR), par Décision N°0017/USTTB/R/SG-SAJE-DAJ du 22 Janvier 2018, en partenariat avec Measure Evaluation. Ce DU sera une formation de 3 semaines, qui va aider les professionnels de santé, à tous les niveaux de la pyramide sanitaire, du MSHP à améliorer les compétences et les pratiques en matière de production et de gestion de l’information sanitaire pour une prise de décision. Le DU est une formation diplômante et valorisante qui, en plus des compétences, va motiver les formés à améliorer leurs attitudes face aux données et à l’information sanitaire.

La formation de la première cohorte est prévue du 16 Avril au 04 Mai 2018 à la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie.

Cette formation sera assurée par une équipe composée des Enseignants du DERSP, de Measure Evaluation dont le Dr Alimou Barry du siège aux USA, de cadres de l’Agence Nationale de Télésanté et d'Informatique Médicale (ANTIM), de la Direction Nationale de la Santé (DNS), de la Cellule de Planification et de Statistique Secteur Santé, Développement Social et Promotion de la Famille (CPS/SS-DS-PF), etc.

La composition des dossiers de candidature sera définie et diffusée les prochains jours.

Les dossiers seront déposés au Secrétariat du DERSP à la Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie ou en ligne sur le site du DERSP : http://fmos.usttb.edu.ml/santepublique/ . "

Partenariat stratégique : guide pour l’élaboration de Plans d’Action Nationaux pour la Sécurité Sanitaire (PANAS)

L’objectif de ce guide est de fournir aux pays un aperçu du processus de renforcement des capacités de sécurité sanitaire et de servir de canevas à l'élaboration d'un Plan d'Action National pour la Sécurité Sanitaire (PANAS) suite à une évaluation externe conjointe (JEE) ou à une autre évaluation similaire. Ce document décrit les étapes majeures vers l’élaboration d'un PANAS, contient des détails supplémentaires sur chaque étape du processus, fournit des actions recommandées utiles et répertorie les ressources disponibles pour aider les pays. Ce guide soutient un processus d’élaboration du PANAS flexible, dirigé par le pays, comprenant des représentants de divers secteurs du gouvernement et s'appuyant sur les résultats des évaluations de la capacité de sécurité sanitaire dans le pays (évaluations JEE ou d’autres évaluations similaires). Pour plus d’informations, télécharger le guide et l'outil d'évaluation des pays.

Atelier d’élaboration du Plan National de Sécurité Sanitaire du MALI

Le Règlement Sanitaire International (RSI) est un accord juridique international qui lie les 196 Etats parties de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). En adhérant au RSI et au programme  GHSA, le Mali s’est engagé à renforcer ses capacités dans les 19 domaines techniques. Entre Mai et juin 2017, le Mali a mené une évaluation interne et externe de ses capacités de mise en œuvre du RSI (2005) et des stratégies de l’agenda pour la sécurité sanitaire mondiale(GHSA). Du 28 Février au 01 Mars 2018 à l’Hôtel Kimpesky, les groupes sectoriels se concerterons autour  d’un objectif général pour élaborer le plan national de sécurité sanitaire et valider le cadre de résultats du projet REDISSE pour l’application des dispositions du Règlement Sanitaire International et la mise en œuvre des stratégies de la Sécurité Sanitaire Mondiale. Pour en savoir plus, télécharger les TDR et l’agenda

Situation épidémiologique de la 7ème semaine 2018

La situation épidémiologique de cette semaine a été caractérisée par la confirmation d’une épidémie de rougeole dans le district sanitaire de Kita à la 6ème semaine suivie de riposte.

Trente-six (36) cas suspects de rougeole non suivis de décès ont été notifiés par les régions de

§    Kayes : 4 cas dans le district sanitaire de Kita ;

§    Koulikoro : 8 cas dans les districts sanitaires de Banamba (2), Nara (1), Kangaba (5) ;

§    Sikasso : 8 cas dans les districts sanitaires de Kadiolo (1), Sikasso (2), Bougouni (4), Kolondièba (1);

§    District de Bamako : 16 cas dans les Communes II (4), CIII (1), IV(3), V (1) et VI (7).

Les trente-six (36) prélèvements de sang ont été envoyés et reçus à l’INRSP.

La situation cumulée de la 1ère à la 7ème semaine est de cent quarante-cinq (145) cas suspects dont zéro (0) décès.

Les actions entreprises suite à la confirmation de l’épidémie de rougeole dans le district sanitaire de Kita à la 6ème semaine sont entre autres :

§    l’investigation et la prise en charge des cas ;

§    la vaccination de 1344 sujets âgés de 6 mois à 15 ans dans l’aire santé de Sibikily sur une cible de 1731, soit une couverture de 79,37% au J3;

§    la sensibilisation de la population sur les mesures préventives contre la rougeole ;

§    le renforcement de la surveillance épidémiologique dans toutes les localités du district sanitaire.

Pour plus d’informations, télécharger le rapport.