Logo
Imprimer cette page

Célébration de la journée mondiale du diabète, édition de 2018

Chaque année, la communauté internationale célèbre la journée mondiale du diabète. Le Mali à l’instar des autres pays a commémorée ce mercredi 14 novembre 2018, la journée mondiale du diabète sous le thème : «la famille et le diabète ».

Le  Ministère de la Santé et l’Hygiène Publique en collaboration avec la Fédération Nationale des Diabétiques du Mali (FENADIM), l’Association Malienne de Lutte contre le Diabète (AMLD), l’ONG Santé Diabète et leurs partenaires se sont donné la main pour célébrer cette 28ème édition à Sikasso, 3ème région du Mali.

Les activités de la journée ont commencé tôt le matin à 6 heures par l’opération gratuite de dépistage du diabète couplée aux séances d’information et d’éducation sur le diabète et ses corolaires, dans la Direction Régionale de Sikasso par les agents du niveau régional appuyés par ceux du niveau national venus pour la circonstance.

La cérémonie officielle a été présidée par le Directeur de Cabinet du gouverneur de la région de Sikasso, Monsieur Amadoun Barry, en présence du Directeur régional de la santé de Sikasso, Dr Dramane TRAORE, le Directeur de l’Hôpital de Sikasso, Dr Faoussoubi CAMARA le représentant de l’OMS, le président de la Fédération Nationale des Diabétiques du Mali (FENADIM), les délégations venues du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, tous les cercles de la région de Sikasso et plusieurs autres personnalités.

Le maire de la commune urbaine de Sikasso, après avoir souhaité la bienvenue à toute l’assistance, a exprimé toute sa satisfaction pour le transfert de l’évènement du district à sa région.

Quant au président de la Fédération Nationale des Diabétiques du Mali, il  a remercié le gouvernement à travers le ministère de la santé pour tous les efforts consentis dans la lutte contre cette maladie chronique. Il  a ensuite appelé les populations à l'adoption d’une bonne hygiène de vie notamment les habitudes alimentaires soutenues par des activités physiques régulières (au moins 30 à 40 minutes d’activités physiques par jour).

Le représentant des enfants diabétiques, dans son discours a précisé que : « L’Unité de prise en charge des enfants compte aujourd’hui 655 enfants diabétiques. Ces enfants ont besoin de 3 à 4 injections d’insuline par jour pour vivre, les contrôles glycémiques sont quasi quotidiens, les analyses biologiques doivent être réguliers. Le saut d’une injection quotidienne peut entrainer des complications aigues chez un enfant diabétique pouvant causer la mort. Si le prix de l’insuline a diminué de 48% grâce à l’ONG Santé Diabète, elle reste inaccessible pour les familles des enfants diabétiques qui sont majoritairement issus des couches défavorisées de notre pays. Par ailleurs, il faut ajouter à l’insuline, les frais de consultation, d’hospitalisation et les frais de voyage pour certains qui sont obligés de se déplacer vers les structures dotées de personnels qualifiés ». Selon lui,  l’adoption d’une politique  nationale de lutte contre le diabète qui inclura un programme national de prise en charge gratuite des enfants diabétique serait un ouf de soulagement pour les enfants et leurs parents.

Pour sa part,  le Directeur de Cabinet du gouverneur de Sikasso a insisté sur les mesures de prévention et le diagnostic précoce qui peuvent garantir une meilleure prise en charge. Il a en outre rassuré les patients diabétiques quant à l'engagement du ministère en charge de la santé au renforcement  des acquis non moins importants réalisés  en matière de lutte contre le diabète au Mali.

Le lancement a pris fin par la remise par TOP MEDICAL et MEDEQUIP au ministère d’un important lot de matériels médicaux qui renforceront les unités de prise en charge du diabète selon le Directeur régional de Sikasso.

 

Dernière modification lesamedi, 17 novembre 2018 20:39
2019 (c) Tous droits réservés- Ministère de la Santé et des Affaires Sociales du Mali