Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 96
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 99
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 63
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 65
Menu

A+ A A-
Ateliers

Ateliers (94)

Agenda soins essentiels

FORUM NATIONAL POUR L’AMELIORATION DE L’ACCES AUX SOINS ESSENTIELS DANS LA COMMUNUATE DU 10 AU 14 FEVRIER 2009, A BAMAKO
AGENDA
 
Jour 0/ Mardi 10 Février, après – midi

Jour 1 : Mercredi 11 FEVRIER
Thème1 : Concept de soins essentiels dans la communauté, paquet de soins et tâche à confier

Jour 2 : Jeudi 12 Février :
Thème 2 : Profil des agents, nombre et qualification

Jour 3 : Vendredi 13 Février
Thème 3 : Suivi ; formation ; recyclage et motivation

 

En savoir plus...

Terme de références Accès aux soins essentiels

Forum sur l'amélioration de l'accès aux soins essentiel au niveau de la communauté.
Termes de Référence Session 2 : Profils des agents, nombres et qualifications
Président Session :
Rapporteurs :
1) Rappel du contexte du forum
La croissance de la population au Mali est de loin supérieure à la capacité des pouvoirs publics pour étendre    l’offre des services conventionnels de santé préventive et curative. Presque 50% et 30% de la population du Mali vit respectivement au delà de 5 km et 15 km d’une formation sanitaire. Les agents de santé existants ne peuvent pas à eux seuls pour couvrir adéquatement toute la population sur toute l’étendue du territoire national.
Des expériences encourageantes existent ou les relais ont contribué et continuent à contribuer à la réalisation des résultats de la santé. En outre, les expériences d’autre pays africains (Sénégal, Madagascar,) et asiatiques (Chine, Népal,) montrent que les agents communautaires peuvent contribuer à augmenter la couverture, et améliorer l’accès aux services préventifs tel que la distribution des contraceptifs, de prise en charge des pathologies simples tel que la fièvre, la diarrhée, et les infections respiratoires.
Le relais communautaire au Mali joue un rôle capital aujourd’hui dans la mise en œuvre des programmes de santé. De nos jours, ils existent sous diverses formes et pour diverses taches allant de la promotion a la communication pour le changement de comportement en passant par l’appui aux diverses campagnes de masse que le pays organise depuis plusieurs années. Existant sous diverses appellations (distributeur d’Ivermectine, d’azythromycine, d’albendazole, de praziquantel ; ou agent DBC, ATR, relais communautaire, gérant de Caisse Pharmaceutique villageoise, agent de ver de guinée, nutrition, etc…), ce répondant des services de santé au niveau village a besoin d’être situé dans son contexte d’interface entre les professionnels de la santé et les populations villageoises, de même, une certaine harmonisation de l’approche s’impose pour tous les programmes/intervenants.
Un document de réflexion intitulé « Document de réflexion : Utilisation des relais communautaires au Mali » a été produit par le Département de la Santé en septembre 2008 afin de contribuer a l’analyse de l’utilisation des relais actuels et l’identification des points spécifiques de discussion nécessaires a assurer une couverture plus étendue et satisfaisante des taches essentielles de santé au niveau communautaire. Ledit document a énuméré sept conclusions suivant son analyse :
  - La pertinence du relais communautaire n’est plus un questionnement pour la plupart des     acteurs et bénéficiaires qui trouvent qu’elle est bénéfique et doit même être      renforce
  - Les critères de choix des relais peuvent être renforces et leur nombre par village/fraction mieux défini ;
  - L’encadrement administratif et technique ainsi que l’évaluation de leurs efforts sont a mieux définir et renforcer ;
  - Les niveaux et modalités de motivation sont à harmoniser et mettre en œuvre ;
  - Les taches essentielles qui doivent être fournies au niveau communautaire sont à identifier ainsi que les profils respectifs des relais communautaires mandatés à les       mettre en œuvre ;
  - La question de la formation et l’encadrement des différents types de relais doit être discutée de manière objective et des solutions adéquates proposées ;
  - L’harmonisation des composants essentiels tels que la formation, l’équipement et matériels, et le suivi/évaluation doit être renforcée afin d’assurer une couverture minimum et de qualité des taches essentielles au niveau communautaire.
Le Département de la Santé et ses différents partenaires (PTF et société civile) ont décidé alors de tenir un Forum National sur le Relais Communautaire afin de se pencher sur ces questions de fond et d’échanger avec les acteurs impliqués dans le domaine de la santé communautaire. Cela permettra de traiter définitivement la question dans un esprit de collaboration et de recherche d’un consensus.
L’objet du forum est de Créer un consensus national sur la définition du paquet minimum de couverture en santé au niveau communautaire afin d’achever un impact important sur la mortalité et la morbidité des populations vulnérables dans le sens des OMDs et définir la meilleure façon de mettre en œuvre ce paquet a base communautaire pour pallier aux grandes distances et a la faible couverture des services des santé, notamment raccourcir le temps entre la manifestation de symptômes de maladie et le début de la prise en charge, soit par référence, par administration de conseils ou de médicaments autorisées à ce niveau.
Le forum se déroula en session plénière dont l’objectif est d’introduire les différents thèmes et en travaux de groupe afin de définir des stratégies adaptées au contexte malien.
2) les objectifs de la session
L’objet de la session est de définir les profils, les nombres et qualifications souhaitables d’agents (agents/relais) communautaires pour les paquets d’intervention proposés.
Les objectifs spécifiques sont :
      Présenter 4 expériences sur l’utilisation des agents (agents/relais)  communautaires en lien avec leurs profils, nombres et qualifications
      Proposer un nombre souhaitable d’agents communautaires par habitant/village (ratio par rapport à la population,au ménages ou bien nombre par villages/         fraction/quartier)
      Définir le niveau requis de qualification pour les agents communautaires(par profil d’agent/relais retenu [identifié],le pré requis ou background nécessaire pour acquerir des compétences pour l’offre de soins essentiels dans la commuanuté).
3) rappel des présentations est des responsables
   4 présentations en plénières sont prévues :
      L’expérience de l’USAID/BASICS
      L’expérience de la DNS
      L’expérience de Save the Children
      L’expérience d’un pays invité
4) déroulement de la session
La session se déroulera ainsi qu’il suit :
      Le Président fera une introduction de la session et du premier intervenant en 5 mn. Il introduira également les orateurs suivants au moment de leur prise de parole
      Chaque présentation durera 15 mn et sera immédiatement suivie de 5 mn de questions de clarification.Le Président veillera à ce que les questions de fonds et de forme soient renvoyées au débat général pour lerespect du temps.
      Un débat général d’une heure interviendra à la fin des 4 présentations
5) les résultats attendus de la session
A l’issu de la session :
      Les participants auront une compréhension commune des profils, nombres et qualifications  des agents (agents/relais) communautaires
      Des propositions du nombre requis d’agents (d’agents/relais) communautaire par habitant/village seront disponibles
      Le niveau requis de qualification pour un agent (agent/relais) communautaire sera défini.
      (Les participants disposeront de suffisamment d’informations pour déterminer le ou les profil [s] nécessaire [s] pour les soins essentiels dans la communauté et indiquer quel est le niveau minimum de pré requis de chaque profil d’agent/relais pour exécuter le paquet de soins qui lui sera affecté.

En savoir plus...

Organisation du forum sur l'amélioration à l'accès aux soins essentiels dans la communauté

Le Mali depuis l’adoption et la mise en œuvre de la Politique sectorielle de Santé et de Population en Décembre 1990, a connu des avancées notables dans le rapprochement des soins aux populations et l’amélioration de la qualité des soins.Cependant, la croissance de la population au Mali est de loin supérieure à la capacité des pouvoirs publics d’étendre l’offre des services conventionnels de santé (préventif et curatif) à l’ensemble de la population surtout en milieu rural qui est la cible principale de l’orientation de la politique.

Termes de Référence 
Agenda du Forum 
Télécharger les documents du Forum

En savoir plus...

CEREMONIE DE LANCEMENT DE LA FEUILLE DE ROUTE ET SIGNATURE DU MEMORANDUM PAR LES PTF

Ce lundi 23 Juin 2008 dans la salle de conférence du Ministère de la santé sous la présidence du Ministre de la santé Monsieur oumar Ibrahima TOURE, la feuille de route pour  L’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et néonatale au mali a été présentée par Dr KEITA Binta de la division Santé de la Reproduction de la Direction Nationale de la Santé.Elle a été validée par ensemble des partenaires techniques et financiers qui ont signé un memorandum a cet effet.

En savoir plus...

Réunion du Comité Technique du PRODESS II


Comité Technique du PRODESS II s'est réunit ce Lundi 09 Mai 2008 à Centre International de conférence de Bamako (CICB) sous la co-présidence du Secrétaire Général du ministère de la santé et celui du ministère du développement social.

Ce comité regroupe l'ensemble des acteurs du PRODESS à savoir, les ministère de la santé et du développement social, les partenaires techniques et financiers, et la société civile.
En savoir plus...

Cloture de l'atelier régional d’élaboration d’un cadre harmonisé des Comptes Nationaux de la Santé

    L'atelier régional d’élaboration d’un cadre harmonisé des Comptes Nationaux de la Santé, dans les Etats membres de la CEDEAO et la Mauritanie, a pris fin ce jeudi 29 Mai 2008.

A l'issu des travaux, les experts, les facilitateurs et les participants ont formulé des recommandations à l'endroit de l'OOAS et des pays membres dans le rapport final.

 

En savoir plus...

Développement d’un cadre harmonisé d’élaboration des comptes nationaux de la santé

L’atelier régional de développement d’un cadre harmonisé d’élaboration des comptes nationaux de la santé dans états membres de la CEDEAO et la Mauritanie est  lancé ce lundi 26 Mai 2008 au Centre International de conférence de Bamako (CICB) sous la présidence du Dr Lasseni KONATE Secrétaire Général du Ministère de la santé du Mali.
Cette activité est organisée par le Programme Régional Santé Afrique de l’Ouest en partenariat avec l’OOAS et l’OMS.
Cet atelier regroupe 48 experts venus des états membres de la CEDEAO et de la Mauritanie. Participeront aussi à cet atelier, des représentants de l’OOAS, de l’UEMOA, d’AFRISAT et de l’OMS.

En savoir plus...

Atelier de Validation du plan de suivi evalution du programme national de lutte contre le paludisme

 Lieu: Stade du 26 Mars
Date: 13-14-15 Mai 2008 
 
TERMES DE REFERENCE DE L’ATELIER  DE VALIDATION DU PLAN DE SUIVI / EVALUATION DU PROGRAMME NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE PALUDISME

I- CONTEXTE ET JUSTIFICATION
Au Mali, le paludisme est une maladie endémique qui touche plus de 90 % de l’ensemble de la population.  Il constitue la première cause de morbidité et de mortalité chez les femmes enceintes et les enfants de 0 à 5 ans.  Selon les statistiques de 2006, 1 022 592  cas cliniques ont été enregistrés dans les centres de santé, soit une incidence de 85,30%0 (SNIS 2006)
Ces données  ne représentent que la partie visible de l’iceberg, dans la mesure où de nombreux cas de fièvre sont détectés et traités au niveau communautaire sans être enregistrés et/ou référés vers un centre de santé. Cette situation fait apparaître des insuffisances dans la collecte,  l’enregistrement des cas et le suivi adéquat des indicateurs.
Malgré la multiplicité des partenaires pour la lutte contre le paludisme et l’importance du financement du programme, le budget consacré  au suivi- évaluation est très insuffisant.
En savoir plus...

Les journées d'évaluation 2007 du Ministère de la Santé


Les Journées d'évaluation de l'ensembles des services du département de la santé lancées: 
Le Secrétaire général du Ministère de la santé, Dr Lasseni KONATE, a présidé le mercredi 7 mai 2008 la cérémonie d’ouverture des journées d’évaluation 2007 et de programmation 2009 des services centraux et assimilés du département.

Ces journées s’étendent sur quatre jours et ont lieu au Relais Timbuctu sis à Missabougou.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS