Menu

A+ A A-

Situation épidémiologique de la 42ème semaine de l’année 2017

La situation épidémiologique se présente comme suit :
1.    Surveillance épidémiologique :
1.1.    Méningite :
Vingt(20) cas suspects de méningite non suivis de décès ont été notifiés par les régions de :
    Kayes : 2 cas dans les districts sanitaires de Kita (1) et Kénièba (1) ;
    Koulikoro : 11 cas dans les districts sanitaires de Dioïla (2), Fana (2), Kalabancoro (5), Kangaba (1) et Kolokani (1);
    Ségou : 1 cas dans le district sanitaire de Bla;
    District de Bamako : 6 cas dans les Communes I (1), II (1) et VI (4).
1.2.    Rougeole :
Six(6) cas suspects de rougeole non suivis de décès ont été notifiés par les régions de :
    Kayes : 1 cas dans le district sanitaire de Sefeto ;
    Koulikoro : 3 cas dans les districts sanitaires de Kolokani (1) et Kalabancoro (2);
    District de Bamako : 2 cas dans les Communes I (1) et III (1)..
1.3.    Fièvre jaune :
Cinq(5) cas suspects de fièvre jaune non suivis de décès ont été notifiés par les régions de :
    Kayes : 1 cas dans le district sanitaire de Yélimané ;
    Koulikoro : 1 cas dans le district sanitaire de Banamba ;
    Sikasso : 3 cas dans les districts sanitaires deKignan (1), Kolondièba (1)et Yorosso (1).
1.4.    Paralysies Flasques Aiguës (PFA) :
Trois (3) cas de PFA non suivis de décès ont été notifiés par les régions de :
    Kayes : 2 cas dans les districts sanitaires de Kita (1) et Yélimané (1);
    Koulikoro : 1cas dans le district sanitaire de Koulikoro.
Les trois(3) prélèvements de selles ont été reçus et envoyés à l’Institut Pasteur d’Abidjan.
1.1.    Ver de Guinée :
Aucun cas suspect de Ver de Guinée n’a été notifié cette semaine chez l’homme.
Un (1) cas suspect chez le chien a été notifié par  la région de Mopti dans le district sanitaire de Djenné. Le prélèvement a été effectué et envoyé au laboratoire de CDC Atlanta pour confirmation.
1.5.    Tétanos néonatal (TNN) :
Un (1) cas de tétanos néonatal suivi de décès a été notifié cette semaine par la région de Mopti dans le district sanitaire de Ténenkou.
1.6.    Rage humaine :
Aucun cas de rage humaine n’a été notifié cette semaine par les régions.
1.7.    Fièvre de la Vallée du Rift :
Aucun cas suspect de Fièvre de la Vallée du Rift n’a été notifié cette semaine.
1.8.    Dengue :
1.9.    Aucun cas suspect de Dengue n’a été notifié cette semaine.
1.10.    Maladie à Virus Ebola (MVE) :
Aucun cas de la Maladie à Virus Ebola n’a été notifié cette semaine.
La situation épidémiologique de cette semaine a été caractérisée par une accalmie sur l’ensemble du territoire national. Pour en savoir téléchargez le rapport en bas.

Situation épidémiologique de la 41ème semaine de l’année 2017


    Aucun cas confirmé de méningite n’a été enregistré cette semaine. La situation cumulée de la 1ère à la 41ème semaine est de quatre cent-cinq(405) LCR examinés dont quatre-vingt-douze(92) positifs: Streptococcus pneumoniae (45), Haemophilus influenzae b (25), Haemophilus influenzae non b (8), N. meningitidis X (7), N. meningitidis C (1), N. meningitidis W135 (1), Streptocoque Groupe B (4), et Cryptococcus neoformans (1) et les trois cent treize (313) autres ont été négatifs ;
    Vingt (22) prélèvements de selles de cas de PFA sont en cours  d’examen à l’Institut Pasteur d’Abidjan ;
    Trois (3) cas confirmés de rougeole ont été enregistrés dont deux (2) de la semaine précedente et un (1) de cette semaine dans le district sanitaire de Kolondieba;
    Sept (7) prélèvements de cas suspects de fièvre jaune sont en cours d’examen.

La situation épidémiologique de cette semaine a été caractérisée par une accalmie sur l’ensemble du territoire national. Pour plus d’infos télécharger le rapport et le bulletin.

Situation épidémiologique de la 39ème semaine 2017

La situation cumulée de la 1ère à la 39ème semaine est de neuf cent douze mille  cinq cent soixante-onze (912 571) cas positifs de paludisme contre huit cent cinquante-trois mille huit cent trente-cinq (853 835)  cas positifs pour la même période en 2016, soit une augmentation de six virgule quatre-vingt-huit pour cent (6,88%). La situation épidémiologique de cette semaine a été caractérisée par une accalmie sur l’ensemble du territoire national. Plus d’informations dans le rapport.

Situation épidémiologique de la 38ème semaine 2017

La situation épidémiologique de cette semaine a été caractérisée par une accalmie sur l’ensemble du territoire national. Aucun cas n’a été notifié cette semaine concernant les autres maladies sous surveillance, notamment la grippe A/H1N1, la grippe aviaire A/H5N1, la diarrhée rouge, le choléra, le charbon humain, la coqueluche et la diphtérie. Pour plus d’informations, veuillez télécharger le rapport.

Situation épidémiologique de la 33ème semaine de l’année 2017

La situation épidémiologique de la 33ème semaine (du 14 au 20 août 2017) a été caractérisée par une accalmie sur l’ensemble du territoire national. Aucun seuil d’alerte ou d’épidémie n’a été atteint pour les maladies sous surveillance.

Toutefois ont été enregistrés : 16 cas suspects de méningite dont 2 confirmés  non suivis de décès; 4 cas suspects de rougeole non suivis de décès dont 3 confirmés, un (1) de la 32ème semaine et deux (2) de cette semaine ; 3 cas suspects de fièvre jaune non suivis de décès ; 1 cas de Paralysie Flasque Aiguë (PFA) non suivi de décès. Pour plus d’informations télécharger la communication verbale.

1er Forum régional sur la capitalisation et la valorisation des interventions à base communautaire (IBC) par l’utilisation des TIC dans le secteur de la santé en Afrique

Le 1er Forum régional sur la capitalisation et la valorisation des interventions à  base communautaire (IBC) par l’utilisation des TIC dans le secteur de la santé en Afrique se tiendra du 15 au 18 novembre 2017, à Nsa hôtel,  Grand Bassam, Côte d’Ivoire sous le thème : Opérationnalisation de la participation communautaire et de l’utilisation des technologies numériques dans l’action sanitaire publique en Afrique : quels impacts sur l’amélioration de santé.

Rencontre du groupe thématique appui aux ressources humaines, les 10 et 11 Août 2017

L’an deux mille dix-sept et les dix et onze août, a débuté dans la salle de réunion de la maison des ainés de Bamako, la rencontre du groupe thématique (GT) « Appui aux ressources humaines » sous la présidence du Dr Benoît KARAMBIRI, Chef de Division Formation, Emplois et Compétences, assurant l’intérim du Directeur des Ressources Humaines, Secteur Santé et Développement social.
Elle a été organisée par la DRH avec l’appui technique et le soutien financier d’USAID/IntraHealth International.
Objectif Général :
La rencontre avait pour objet d’échanger sur les TDR et le processus relatif à l’élaboration des documents de la politique et du plan stratégique de développement des RH de la santé, du développement social et de la promotion de la famille, la restitution de la mission sur la consultation francophone sur les Comptes Nationaux des Personnels de Santé (CNPS) et la restitution des résultats du recensement du personnel de santé du secteur privé de Bamako.

Objectifs spécifiques :
•    Valider les TDR de l’élaboration des documents de la politique et de plan stratégique de développement des RH de la santé, du développement social et de la promotion de la famille ;
•    Définir des orientations sur le processus d’élaboration des documents de la politique et plan stratégique de développement des RH de la santé, du développement social et de la promotion de la famille ;
•    Valider le chronogramme pour l’élaboration des nouveaux plans stratégiques de développement des RH de la santé, du développement social et de la promotion de la famille ;
•    Restituer les résultats de la consultation francophone sur les comptes nationaux des personnels de santé (CNPS) ;
•    Restituer les résultats du recensement du personnel de santé du secteur privé de Bamako.

Résultats attendus :
-    Les TDR de l’élaboration des documents de la politique et du plan stratégique de développement des RH de la santé, du développement social et de la promotion de la famille sont validés ;
-    Des orientations sont définies pour l’élaboration des documents de la politique et de plan stratégique de développement des RH ;
-    le chronogramme pour l’élaboration des nouveaux plans stratégiques de développement des RH de la santé, du développement social et de la promotion de la famille est validé ;
-    Les résultats de la consultation francophone sur les comptes nationaux des personnels de santé (CNPS) sont restitués ;
-    Les résultats du recensement du personnel du secteur privé de Bamako sont restitués ;
-    Un rapport d’atelier assorti de recommandations et/ou points d’actions sera partagé avec les différents acteurs et le Cabinet du Ministère de la santé et de l’Hygiène Publique. Pour plus d'informations télécharger la synthèse générale.

3ème réunion du comité de pilotage régional du projet paludisme et des maladies tropicales négligées au Sahel, Bamako les 24 et 25 juillet 2017

 Le comité du pilotage régional du projet Paludisme et maladies tropicales négligées au Sahel (P /MTN), tient sa 3èmeréunion à Bamako. La cérémonie d’ouverture a été  présidée par Dr DIARRA Bakary, secrétaire général au Ministère de la Santé et l’Hygiène Publique du Mali  en  présence du  Directeur général  de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), Dr Xavier Crespin. Cette 3ème session, permettra aux participants  d’apprécier le niveau de mise en œuvre des recommandations de la 2ème réunion du Comité de Pilotage Régional, de faire le point sur l’état d’avancement des différentes interventions planifiées, réalisées et apprécier les résultats à mi-parcours de l’année 2017.

Les recommandations adressées à l’endroit des pays et de l’OOAS à l’occasion de la mission conjointe d’appui à la mise en œuvre du projet seront également examinées  et des recommandations pour la bonne marche et l’atteinte des objectifs du P/MTN seront formulées.

Avec un objectif d’accroître l’accès et l’utilisation des services à base communautaire harmonisés pour la prévention et le traitement du paludisme et de certaines maladies tropicales négligées dans les zones transfrontalières des pays bénéficiaires, ce projet en dépit des difficultés rencontrées a obtenu des résultats encourageants, dans la mesure où, environ 70% des activités programmées en 2016 ont été réalisées et le niveau de performance des indicateurs satisfaisant grâce au concours de l’ensemble des acteurs.

Ce projet paludisme et maladies tropicales négligées d’une durée de 4 ans est financé par la Banque Mondiale  d’un coût total de 121 millions de dollars, soit 37 millions pour chacun des trois pays du Sahel (Mali, Niger, Burkina Faso) et 10 millions pour l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), la structure coordinatrice.

Selon le secrétaire général, l’idée maîtresse de cette initiative est d’alléger le fardeau énorme du paludisme et des MTN et de contribuer à la réduction de la pauvreté, à l’augmentation de la productivité et à l’amélioration de la qualité de vie des populations touchées. Il s’agit d’une collaboration essentielle dans la gestion des situations épidémiologiques au niveau des différents  pays.

Le Directeur de l’OOAS, dans son discours a rappelé les uns et les autres de la conjugaison des efforts pour l’amélioration des résultats 2017. Il a en outre réaffirmé une fois de plus la disponibilité et l’engagement de l’OOAS pour soutenir les efforts des pays dans l’atteinte de l’objectif du projet Paludisme et Maladies Tropicales Négligées au Sahel.

 

 

 

 

 

Célébration du 30ème anniversaire de la création de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS)

A l’instar des autres pays de la région Ouest Africaine, le Mali a participé hier mardi 11 juillet 2017 à la commémoration  du 30ème anniversaire de l’Organisation Ouest Africaine de la santé (OOAS). Le thème de ce 30ème anniversaire est « Une Seule Santé » : Exigence d’une synergie d’actions dans la lutte contre les maladies en Afrique de l’Ouest.
En visioconférence «  Visio e-santé » depuis le Mali, le Niger, le Ghana, le Cap Vert et le Burkina Faso, la cérémonie d’ouverture a été présidée par Dr Xavier CRESPIN, Directeur Général de l’OOAS au cours de laquelle les activités stratégiques de l’OOAS pour développer l’usage du numérique en santé ont été définies.
Des projets du développement de la eSanté, mis en évidences ont été présentés  à partir de nombreux témoignages concrets de terrain réalisés au niveau des  pays membres. Ces échanges d’expériences vont permettre à chaque pays des trouver des repères et d’inspirations pour leurs projets futurs.
Les attentes des pays vis-à-vis de l’OOAS pour développer la e-santé tenant compte des besoins spécifiques (6 derniers mois de l’année 2017 et les 12 mois de l’année 2018) ont été identifiées. Il s’agissait entre autres :
•    Que la santé numérique soit une des priorités de la santé publique,
•    Que les projets ne restent plus en phase pilote,
•    Que l’OOAS prend en charge la totalité ou une partie des frais de participation des pays membres lors des journées télésantés organisées par Catel Visio,
•    Que les journées télésantés se fassent dans les pays Afrique grâce à un pont entre l’OOAS, les pays membres et le Catel pour institutionnaliser les échanges.
•    La mise en place d’un partenariat fort avec les opérateurs réseaux dans la mise à disposition de l’internet dans les zones reculées,
•    Le cadrage du modèle juridique et économique dans les pays,
•    Le renforcement de capacité des ressources humaines au niveau des ministères de santé pour manager la question e-santé.
•    La création d’un centre régional de télémédecine et de télésanté,
•    La mise en place d’un programme régional de formation continue pour les pays,
•    La mise en place des acteurs des pays en réseau pour faciliter les échanges.
Le Directeur a rassuré les participants que l’OOAS travaillera d’avantage avec les agences qui s’occupent de la question numérique des pays membres, renforcera le partenariat public privé. Au niveau des ministères qu’une plateforme uniformisée sera créée pour repenser d’autres projets de développements stratégiques, aussi des documents de politique vont être élaborés. Cependant il a rappelé aux pays l’utilisation judicieuse des équipements. Il a aussi montré que la e-santé dépasse le cadre unique de la santé donc cela demande la collaboration d’autres départements. Dans le cadre de la formation et du recrutement, l’OOAS travaillera sur  l’internet, l’intranet, les sites web en s’appuyant sur les cours qui seront mis en ligne ainsi que le contexte juridique et institutionnel. Il a enfin rassuré les uns et les autres du développement d’un plan d’évaluation e-santé.




Situation épidémiologique de la 27ème semaine de l’année 2017

La situation épidémiologique de la 27ème semaine (du 03 au 09 juillet) de l’année 2017 a été caractérisée par la confirmation d’un cas de la Fièvre de la Vallée du Rift dans le district sanitaire de Ouélessebougou dans la région de Koulikoro.
A cet effet, certaines actions ont été entreprises :
1.    l’envoi d’une lettre d’information du Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique à ses homologues de l’Elevage et de la Pêche,  de l’Environnement de l’Assainissement et du Développement Durable ;
2.    la mise à jour pour la diffusion d’un microprogramme sur la prévention de la FVR ;
3.    le déploiement d’une mission nationale intersectorielle d’appui à la DRS de Koulikoro composée des cadres des Ministères de la Santé et de l’Hygiène Publique, de  l’Elevage et de la Pêche, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Dans aucune autre localité du pays, il n’a été signalé ni une épidémie suspecte ni une épidémie confirmée pour quelque autre maladie à potentiel épidémique que ce soit. Plus d'infos dans le rapport, télécharger le en bas.