Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 99
Menu
A+ A A-

Plaidoyer en faveur des soins après avortement au Mali

L’ONG Ipas organise un atelier de Plaidoyer de deux jours, les 4 et 5 février à l’hôtel Nord Sud de Bamako sur la clarification des valeurs et développement des standards sur les soins après avortement. Les pays d’Afrique subsaharienne sont caractérisés entre autre par un fort taux de mortalité maternelle.

Termes de Références pour l’atelier de Clarification des Valeurs et Développement des Standards sur les Soins Après Avortement.
 De nombreux programmes ont été élaborés pour lutter contre cette injustice sociale et pour l’atteinte de l’Objectif 5 du millénaire pour le Développement. Parmi les causes de cette mortalité maternelle, figurent en bonne place les avortements clandestins à risque qui continuent de tuer les femmes de tout âge, mariées ou non, de toutes catégories socioprofessionnelles.

Selon l’OMS, les avortements contribuent pour 15 à 20% des cas de mortalité maternelle ; ce taux peut varier de 30 à 50% dans certains pays.

En réponse à cette donne insupportable, les dirigeants de nos pays ont signé plusieurs accords internationaux et régionaux pour améliorer l’accès des femmes à des services sans risques. Parmi ces accords, la signature du protocole de Maputo marque un tournant décisif en ce qui concerne l’accès des femmes aux services ; en effet, ce protocole signé par les chefs d’Etats Africains recommande d’autoriser l’avortement aux femmes victimes de viols, d’inceste et dans les circonstances où la santé physique et mentales des femmes est compromise ainsi que dans les cas où le fœtus à naitre est porteur d’anomalies.
Le constat à ce jour est que malgré ces dispositions, les femmes continuent à mourir faute d’avoir accès à des services surs ; les raisons de cet état de fait sont multiples incluant la méconnaissance de lois par les populations et les prestataires de soins de santé ainsi que de nombreuses barrières socio culturelles et religieuses.

Ipas est une ONG américaine à but non lucratif qui œuvre à promouvoir les droits reproductifs et sexuels des femmes en mettant un accent particulier à la lutte contre l’avortement à risque.
Dans le but de contribuer à faire connaitre la réalité sur l’avortement ainsi que les lois et accords internationaux et régionaux afférent, Ipas organise un atelier de plaidoyer de deux jours, les 4 et 5 février 2009 à l’Hôtel Nord sud de Bamako.
Les objectifs fixés à cet atelier sont de :

-    Faire connaitre l’ampleur de l’avortement au Mali
-    Faire connaitre les dispositions de l’OMS en rapport avec l’avortement
-    Faire connaitre la loi malienne en matière d’avortement
-    Amorcer le processus de révision des guides et standards pour la prise en charge des avortements au Mali.

Dernière modification lemardi, 11 novembre 2014 00:06

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut