Menu
A+ A A-

Le Ministre Makadji va en guerre contre les mauvaises pratiques Spécial

Depuis sa nomination à la tête du Ministère de la Santé, Soumana Makadji est en train d’impulser une nouvelle dynamique au secteur. Un engagement qui passe par la lutte contre toute pratique qui viole les textes. Le mardi 8 mai 2012, lors d’une rencontre avec les chefs de services, le chef du département de la Santé a fait savoir son engagement et expliqué la mission spécifique à lui attribuée par le Chef du Gouvernement Cheick Modibo Diarra.


Face aux chefs des services centraux de son département hier, le Ministre de la Santé, Soumana Makadji a dévoilé les grands axes de sa mission. C’était dans la salle de réunion du cabinet du Ministère de la Santé. Rappelant la justesse de la mission qui est désormais la sienne, M. Makadji veut se donner les moyens de la remplir et de contribuer grandement au succès de la transition malienne.
Pour cela, il veut tout d’abord faire du respect des textes son cheval de bataille. Comme pour lever toute équivoque, le ministre a précisé que sa politique de gouvernance au département de la Santé passe par la lutte contre les mauvaises pratiques, à savoir : la gestion irrationnelle des biens publics et toute autre pratique contraire aux textes du département et de ses services rattachés.
Il s’agit, on le voit, d’un divorce d’avec les mauvaises habitudes. Selon le ministre, les cadres doivent désormais s’illustrer par le pragmatisme, la promptitude et le sens de la responsabilité. Pour les directeurs des hôpitaux, des indications claires ont été données. Le Ministre les invite à faire de l’hygiène dans les hôpitaux leur cheval de bataille. Dans les jours à venir des visites inopinées auront lieu dans les hôpitaux pour s’enquérir du fonctionnement et aussi des conditions de travail des agents. 
Selon le Ministre le respect des textes reste la référence en matière de gestion. Désormais, les chefs de service sont tenus de répondre dans un délai raisonnable aux correspondances (quelle que soit la nature de la réponse) pour mettre fin à la perte des dossiers et à la lenteur administrative. Il a averti que toute violation des textes expose son auteur à des sanctions. 
Problème de santé publique récurrente, les médicaments par terre ou faux médicaments restent l’ennemi à abattre. Le Ministre entend impliquer tous les acteurs du secteur de la santé et d’autres niveaux dans ce combat.
Les chefs de services qui ont religieusement écouté les orientations du Ministre, avaient à l’entame de la rencontre, énuméré à tour de rôle les problèmes et les missions de leurs structures. En réponse à ces préoccupations, le ministre les a assurés que ces doléances seront transmises à qui de droit et traitées avec la plus grande diligence.
Expert-comptable dans le civil, le ministre Makadji a loué le bon contrôle sur les responsables des services financiers. Il veut réussir sa mission avec l’ensemble du personnel qu’il a invité à la transparence. C’est pourquoi dès sa prise de service, le vendredi 27 avril, il a engagé un entretien individuel avec les cadres.

Birama  CISSE/ Chargé de communication

 

Dernière modification lemardi, 11 novembre 2014 11:28

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut