Menu

A+ A A-

Intervention du Professeur Samba Ousmane Sow Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique lors de la 70ème Assemblée Mondiale de la Santé. Genève, 22-31 mai 2017

Monsieur le Président,
Mme la Directrice générale "sortante",
Mme/Mr le Directeur Général "entrant",
Mme et Messieurs les Ministres,
Distingués Délégués.

Permettez moi, Mr le président de vous féliciter pour votre élection à la présidence de la 70 ième Assemblée mondiale de la Santé, ainsi que celle des membres de votre bureau.
je voudrais au nom du Président de la République du Mali, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA remercier le Dr Margaret Chan pour le travail excellent , de qualité fait pendant son mandat à la tête de l’organisation mondiale de la Santé, dans un contexte particulier avec d'énormes défis pour lesquels des résultats importants ont été accomplis. Je voudrais ici vous témoigner toute la gratitude du peuple malien. Je lui souhaite aussi beaucoup de bonheur et plein succès dans ses entreprises futures.
Permettez moi également de féliciter au nom du Président de la République du Mali Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA le Directeur Général entrant de l'OMS pour sa brillante élection. Au regard de sa vision et ses qualités nous sommes convaincus que les importants défis qui se profilent à l'horizon sous sa haute direction seront relevés. Il pourra compter sur le plein soutien et la coopération du gouvernement malien. Nous fondons beaucoup d'espoir sur la concrétisation des réformes de l'organisation pour plus d'efficacité afin de contenir les urgences sanitaires, d'assurer un développement des ressources humaines qualifiées, engagées et motivées, d'accroitre les financements pour la santé notamment au plan domestique. Ceci contribuera significativement et de façon durable à renforcer nos systèmes de santé et de faciliter la marche vers la couverture sanitaire universelle.
Monsieur le Président
Distingués délégués
Permettez moi, de vous remercier pour le thème retenu pour cette 70ième session de l'Assemblée mondiale :« Mettre en place de meilleurs systèmes pour la santé à l’ère du développement durable », en droite ligne avec les ODD et nos préoccupations dans les pays.
Je voudrais saisir cette occasion pour souligner encore une fois notre préoccupation commune relative à la survenue des épidémies qui impactent très négativement le fonctionnement de nos services de santé. La mise en œuvre des plans de développement sanitaires est fortement menacée par la survenue de ces épidémies. En effet, les épidémies successives de fièvres hémorragiques ont révélé la faiblesse des systèmes de santé de nos pays. Il urge donc de revoir nos dispositifs sanitaires dans toutes leurs composantes et sur tous les plans.
Dans cette logique, au niveau de chaque pays des équipes robustes de lutte contre les épidémies devront être pré positionnées afin d'être mises en route au moment opportun aussi bien au niveau national, régional que mondial. Ceci devra être doublée d'un système de surveillance renforcée sur la base d'une parfaite collaboration avec les institutions de recherche en place tant au niveau local, régional que mondial.
Monsieur le Président
Distingués délégués
Je voudrais appeler l'attention de l'assemblée sur quelques points importants suivants:
• Accompagner les pays afin d’asseoir des approches pertinentes pour la disponibilité des ressources humaines de qualité, motivées et engagées, indispensables à la délivrance des prestations nécessaires pour la couverture universelle en santé.
• Rendre les services de santé de qualité accessibles à toutes les populations de façon équitable.
• Prioriser la santé maternelle, infantile et celle des adolescents ;
• Institutionnaliser et faciliter la gestion des urgences sanitaires à tous les niveaux dans la dynamique de la sécurité sanitaire mondiale.
• Rendre disponible des stocks de vaccins afin d'intervenir de manière adéquate notamment dans les pays à risque avéré.
• Promouvoir la recherche innovante en matière de prévention, de diagnostique, et de prise en charge dans le domaine de la santé.
• Faire du concept « Une seule santé » un levier clé pour asseoir une gestion efficace des urgences sanitaires afin de contenir les épidémies.
• Exhorter les pays à l’application adéquate du règlement sanitaire international; ceci devient de plus en plus un point critique. En effet au regard de la globalisation, nous observons des mouvements importants de populations entre nos pays. Il est donc indispensable que chaque pays joue pleinement sa partition pour que l'on puisse gagner le combat commun de la lutte contre les épidémies et les pandémies.
• Pour terminer, je voudrais mettre un accent particulier sur la dimension paix et sécurité, condition sine qua none de tout développement et particulièrement dans le domaine socio-sanitaire.

Je vous remercie

 

 

 

Dernière modification levendredi, 26 mai 2017 14:50

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut