Menu

A+ A A-

DISCOURS DE LANCEMENT DE LA JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE VIH SIDA.

Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;
Madame, Messieurs les Présidents des Institutions de la République ;
Mesdames, Messieurs les membres du Gouvernement ;
Excellence mesdames, mmessieurs les Ambassadeurs ;
Monsieur le Secrétaire exécutif du Haut Conseil National de Lutte contre le Sida ;
Monsieur le Gouverneur du district de Bamako ;
Monsieur le Maire de la commune V du district de Bamako ;
Mesdames messieurs les membres des cabinets ministériels ici présents
Monsieur le Représentant résident de lOMS ;
Mesdames messieurs les partenaires multi et bilatéraux ;
Monsieur le chef de file des Partenaires Techniques et Financiers ;
Mesdames messieurs les représentants des services centraux, rattachés et personnalisés des différents départements ministériels
Madame la Présidente du Réseau Malien des Associations des Personnes Vivant avec le VIH ;
Distinguées Notabilités de Bamako ;
Mesdames, Messieurs les Représentants de la presse publique, privée et du RECOTRADE;
Honorables invités ;
Mesdames, Messieurs,

Cest un grand honneur et un agréable devoir pour moi de madresser à vous à loccasion de la cérémonie de lancement de la journée mondiale de lutte contre le sida.
Monsieur le Premier ministre, chef du Gouvernement
Je voudrais, avant tout propos, rendre un hommage particulier à Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la république, Chef de lEtat, Président du Haut Conseil National de lutte contre le Sida, pour son engagement personnel dans cette lutte, non seulement sur le plan national mais également sur le plan international.
Je voudrais également vous dire merci, Monsieur le Premier ministre, Chef du gouvernement, pour tout ce que vous faites à la tête du Gouvernement et surtout dêtre venu présider en personne cette cérémonie de lancement malgré votre emploi de temps que nous savons très chargé.. Mes remerciements vont à tous mes collègues du gouvernement, pour leur implication dans la lutte contre le SIDA à travers les cellules sectorielles.
Monsieur le Premier ministre ;
Mesdames messieurs ;
La date du 01 décembre, faut-il le rappeler, consacre la célébration de la Journée Mondiale de Lutte contre le Sida. Cette année, notre pays le Mali, célèbre la 29ème Edition sous le thème « « Dépistage et Traitement pour tous » et comme slogan « le Dépistage Maintenant et Partout au Mali »
Ce thème sinscrit dans le cadre de laccélération du dépistage pour faciliter la mise rapide sous traitement antirétroviral et rompre la chaîne de transmission pour aller à lélimination de la maladie en 2030 conformément aux Objectifs Durables de Développement (ODD) et pour le SIDA pédiatrique dès 2018- 2020.
La lutte doit donc être intensifiée dici 2020 en mettant un accent particulier sur lobjectif trois fois quatre-vingt-dix afin que :
90% des personnes connaissent leur statut sérologique ;
90% de toutes les personnes diagnostiquées séropositives reçoivent un traitement antirétroviral ;
90% de toutes les personnes qui reçoivent un traitement antirétroviral aient une charge virale indétectable.
Latteinte de lobjectif «trois fois quatre-vingt-dix (3x90)» ne sera possible sans laccès universel à la prévention, aux traitements et au soutien.
Au Mali, avec une prévalence de 1,1% en 2012, le nombre de personnes infectées a été estimé à environ 100 000 personnes.
Aussi, depuis plusieurs années, le Mali sest lancé dans la dynamique de « laccès universel » en posant des actes sur lensemble du territoire national pour laccélération de la prévention et la décentralisation du traitement.
Les résultats obtenus, monsieur le Premier ministre, sont appréciables en termes de disponibilité des services de prévention et de traitement. La gratuité des soins et du bilan ont été instaurés au Mali depuis 2004, ce qui a favorisé laccès dun plus grand nombre de Maliens aux services de prévention, de traitement et de soutien.
Cela a été possible, grâce non seulement, à lengagement du gouvernement du Mali, mais aussi à laccompagnement constant des différents acteurs de la lutte contre la maladie qui sont les partenaires techniques et financiers et les nombreuses ONG, associations et Fondations.
Monsieur le Premier ministre ;
Mesdames, Messieurs ;

Les résultats obtenus au 30 septembre 2016 sont les suivants:
Dans le domaine de la Prévention de la Transmission du VIH de la Mère à lEnfant, en terme de document normatif notre pays dispose désormais dun plan National dElimination de la transmission Mère enfant 2015-2019 dont la dissémination a été faite dans toutes les régions et districts sanitaires.
Lactivité de prévention de la transmission mère-enfant est disponible dans 652 sites PTME en 2016, contre 446 en 2015 soit 206 nouveaux sites. Cela a permis de conseiller et de sensibiliser 275 537 femmes enceintes en consultation prénatale, parmi lesquelles, 178 168 ont accepté de faire le test de dépistage du VIH : 1 272 se sont avérées séropositives soit un taux de séropositivité de 0,71% contre 1,09% de la même cible en septembre 2015 .
Sur les 1 272 femmes enceintes séropositives, 1212 ont bénéficié de la prophylaxie ARV soit 95,28% contre 79,68% en septembre 2015 .
Dans le cadre du suivi des nouveaux nés 18 mois après leur naissance, sur 269 nouveaux nés de mères séropositives ayant suivi la PTME, 248 nouveaux nés ont été séronégatifs au VIH soit 92,19%.

Dans le domaine de la prise en charge,
91 sites de prise en charge globale, répartis sur lensemble des régions, sont fonctionnels parmi lesquels 73 offrent la prise en charge pédiatrique.
Le nombre total de personnes séropositives mises sous ARV et suivies régulièrement est de 36 927 en 2016 contre 33 740 en 2015, soit 3 187 personnes de plus.

Dans le domaine du suivi biologique des personnes vivant avec le VIH
Si en 2015, nous ne disposions que de 42 appareils de comptage des CD4 fonctionnels sur 63 disponibles, en 2016, 51 appareils sont fonctionnels, ceci grâce à un contrat de maintenance signé avec la société ASL dun montant de 177 264 320 FCA, financé sur budget dEtat. A ceux-ci, il faut ajouter 11 appareils de charge virale. Il est à noter que nous avons également bénéficiés en octobre 2016 dun complément de 34 appareils neufs et mieux adaptés au climat tropical, un don de la société ASL que nous saluons au passage.
Dans le domaine de la sécurité transfusionnelle,
Aucune transfusion sanguine nest faite sans la pratique des tests obligatoires. Ainsi, 51 223 poches de sang collectées en 2016 ont été testées au VIH, à la Syphilis et aux virus de lhépatite B et C à travers 8 antennes du Centre national de transfusion sanguine créées dans les capitales régionales.
A ces différentes actions, sajoute la distribution gratuite des préservatifs et des supports de prévention aux acteurs de tous les secteurs de la réponse nationale.
Dans le domaine du financement de la lutte contre le SIDA
Le Mali et ses partenaires techniques et financiers notamment le Fonds mondial ont investi rien que dans lachat des réactifs, des ARV et la maintenance près de 5 milliards de FCFA en 2015 et plus de 6 milliards 220 millions de FCFA en 2016. Ces montants ne prennent pas en compte la prise en charge sur le fonds Mondial de plus de 230 agents pour plus de 2 milliards de FCFA de masse salariale annuelle.

Monsieur le Premier ministre
Mesdames et Messieurs ;
Ces indicateurs illustrent à suffisance les efforts fournis par le Mali pour faciliter laccès des populations aux services de prévention et de prise en charge.
Cependant, de nombreux défis restent à relever pour atteindre laccès universel au dépistage et au traitement
Ces défis ont pour nom :
la pérennisation des acquis à travers la mobilisation des ressources internes car les financements extérieurs alloués au Mali pour la lutte contre le VIH et SIDA ont toujours été largement supérieurs aux financements nationaux. Ce défis est au cur des préoccupations des plus hautes autorités et je voudrais renouveler ici mes remerciements à Monsieur le Premier ministre qui a renouvelé lengagement du Mali à créer et à alimenter le Fonds national de lutte contre le SIDA lors du sommet de reconstitution des ressources du Fonds mondial à Montréal (Canada) en septembre 2016,
le renforcement du système de santé, car le pari de la lutte contre la maladie ne peut pas se gagner sans un système de santé fort, ce qui a été unanimement souligné par les participants et les PTF lors de nombreuses rencontres internationales dont celles de Nairobi au Kenya en août 2016, de Montréal en septembre 2016 et Rotterdam aux Pays Bas en octobre 2016. Les leçons doivent être tirées de lépidémie dEbola.
la maîtrise de lépidémie dans les groupes vulnérables et marginalisés,
lintensification de la prévention surtout dans les zones à risques tels que dorpaillage et vu le contexte de conflit armé et dinsécurité que vit le Mali depuis 2012.
Monsieur le Premier ministre,
je ne saurais terminer sans renouveler les remerciements aux partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement et solliciter leur engagement à soutenir davantage les efforts du Mali dans la lutte contre le sida, aux cellules sectorielles de lutte contre le SIDA de tous les départements impliqués dans la lutte, à lensemble des acteurs socio- sanitaires des secteurs publics, privés notamment communautaires pour leur engagement et leur dévouement dans lutte contre le VIH et le sida.
Je les exhorte à plus de persévérance pour le maintien de nos acquis car sans leur effort au quotidien il ny aura pas de résultats.

Quant à mon département, nous nous engageons à tout mettre en uvre tout, à travers la Cellule Sectorielle de Lutte contre le VIH et le SIDA, pour assurer loffre de service de prévention, de traitement et de soutien aux différents niveaux de la pyramide sanitaire.
Jeunes du Mali engagez vous dans la lutte contre le SIDA
Moi je m'y engage !!!

Je vous remercie !

 

 

 

Dernière modification lemardi, 27 décembre 2016 18:09

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut