Menu
A+ A A-

Discours de Dr Badara Aliou MACALOU, Ministre de la Santé lors forum des partenaires de lutte contre la tuberculose au mali

Monsieur le Secrétaire exécutif du Haut Conseil National de lutte contre le Sida,

Madame le Représentant de l’Organisation mondiale de la santé,

Messieurs les consultants de l’OMS,

Monsieur le  Président du CCM,

Mesdames, Messieurs les Chefs de Services Nationaux et Organismes rattachés du Ministère de la Santé,

Madame la Directrice Régionale de la Santé du District de Bamako,

Messieurs les Conseillers Santé des Organisations et ONG Nationales et  Internationales,

Monsieur le  Représentant local du Fonds Mondial,

Monsieur le Représentant de l’Agence de Gestion Fiduciaire,

Monsieur le Président du Comité Anti tuberculeux de lutte contre les Maladies respiratoires du Mali,

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

Je voudrais tout d’abord souhaiter la bienvenue, à tous les participants au Forum des partenaires de lutte contre la tuberculose au Mali.

Je voudrais, à l’entame de mes propos, remercier Madame le Représentant de l’Organisation mondiale de la santé au Mali pour tous les efforts consentis non seulement pour la réussite de la revue externe du programme tuberculeux,  mais aussi pour l’organisation de cette journée.

Ceci illustre à bien des égards son engagement pour les activités de santé en général, et en particulier pour la lutte contre la tuberculose dans notre pays.

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs,

La journée du 24 mars, traditionnellement choisie pour le lancement des activités de mobilisation sociale, commémore la découverte du Mycobacterium Tuberculosis par Robert Kock et marque l’engagement de la communauté internationale à lutter contre la tuberculose.  

Je voudrais rappeler que dans le monde, la tuberculose est responsable de 26% des décès évitables chez les 15-59 ans, avec plus de deux millions de décès par an. Environ 98% de ces décès, surviennent dans les pays en développement.
Du reste, le Mali aussi est un pays à forte endémie tuberculeuse. L’incidence de la tuberculose a été estimée en 2008, à 180 nouveaux cas de tuberculose pulmonaire à microscopie positive pour 100.000 habitants.

En 2009, dans notre pays, 26.460 cas de tuberculose pulmonaire à microscopie positive étaient attendus.

Sur ces cas estimés, il y avait 6.840  cas de tuberculose toutes formes confondues, 5.163 cas de tuberculose pulmonaire à microscopie positive qui sont les formes contagieuses, contre respectivement 4.334 cas tuberculose toutes formes confondues et 2.750 cas de tuberculose pulmonaire à microscopie positive en 2010.

Mesdames et Messieurs,

Malgré les énormes efforts déployés par notre pays depuis déjà plus d’une décennie, la tuberculose reste encore un problème de santé majeure dans notre pays. Les cibles fixées, à savoir un taux de détection des tuberculoses à microscopie positif à 70% et un taux de succès de traitement à 85%, ne sont pas encore atteintes.

La détection est encore en deçà de 50%, même si le taux de succès de traitement avoisine les 80%.

Cette situation traduit les efforts qui restent encore à faire, pour l’atteinte des Objectifs du millénaire à l’horizon 2015.

Le taux de dépistage des cas de tuberculose pulmonaire à microscopie positive  est passé de 29% en 2009 à 13% en 2010. Le taux de succès au traitement a passé de 76% en 2006 à  81%  en 2009. Le taux de perdus de vue est passé de 32% en 2002 à 4% en 2009. Le taux de décès reste élevé, atteignant les 10%.

Le taux de tuberculose Multi résistante parmi les nouveaux cas de tuberculose résistante, est estimé à 0.9 %, et une prise en charge des cas a débuté en 2006 sur le financement du budget d’Etat.

Le Gouvernement du Mali, à travers le budget d’Etat, supporte 100% des antituberculeux adultes de première ligne et de seconde ligne, et le Fonds mondial 100% des formes pédiatriques.  

Mais, la faible couverture des populations par les Centres de diagnostic et de traitement réduit l’accessibilité des malades aux services de diagnostic de la tuberculose, et cela malgré le dispositif de transport des échantillons de crachats des Centres de santé de proximité vers les laboratoires mis en place par le Programme National de Lutte contre la Tuberculose.

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs,

Le Programme National de Lutte contre la Tuberculose a démarré la stratégie DOTS (traitement par observation directe) en 1995, et est passé à la stratégie « Halte à la tuberculose »  en 2007 avec un plan stratégique 2007-2011 intégrant en plus du renforcement/extension de la DOTS,  la prise en charge des Tuberculoses Multi résistantes, la collaboration Tuberculose/VIH, l'engagement communautaire, l’engagement du secteur confessionnel et privé et de la société civile.

Je voudrais rappeler que notre pays a bénéficié des  ressources de la série 7 du Fonds Mondial, à travers les subventions des Round 4 et 7, qui sont en phase d’exécution depuis 2007.

Grâce à cet apport du Fond Mondial et des autres partenaires au développement du Mali, la lutte contre la    tuberculose a connu un regain d’intérêt avec la mise en place des stratégies novatrices et efficaces telles que la recherche fondamentale menée par le laboratoire SEREFO à la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odontostomatologie de Bamako, la culture du BK sur les milieux solide et liquide, l'identification moléculaire et les tests de sensibilité aux médicaments de 2° ligne  depuis 2005.

C’est pour permettre au Programme Tuberculose de reconquérir sa position de programme pilote dans la sous région  africaine, que nous avons initié le présent  Forum des partenaires de lutte contre la tuberculose au Mali., avec l’appui technique et financier de l’Organisation mondiale de la santé.

L’objectif général du forum, est de contribuer à relancer les activités de lutte contre la tuberculose au Mali.

Mesdames et Messieurs,

Il faut signaler le rôle combien important joué par les Partenaires comme  le Fonds Mondial de Lutte contre la Tuberculose, le Sida et le Paludisme, la Coopération Canadienne, la KNCV et l’OMS

C’est le lieu pour moi de leur adresser la profonde gratitude de Son Excellence Monsieur Amadou Toumani Touré et de tout le peuple malien, pour tous les efforts consentis dans le cadre de la lutte contre la tuberculose.

Pour terminer, je lance un appel pressant à tous les nouveaux Partenaires dans le domaine de la lutte contre la tuberculose à soutenir les efforts du Ministère de la Santé afin que  nous puissions relever le défi ; à savoir reconquérir la position de Programme pilote dans la sous région africaine.

Convaincu que notre appel sera entendu, je déclare ouvert les travaux du Forum des Partenaires de lutte contre la tuberculose.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Dernière modification lemardi, 11 novembre 2014 00:06

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut