Menu
A+ A A-

Discours du secrétaire général du Ministère de la Santé et des Affaires Sociales Dr Mama Coumaré au 3ème Congrès de la Société de Dermatologie d’Afrique Francophone du 31 Octobre au 2 Novembre 2019

Monsieur le Maire du District de Bamako ;

Mesdames et Messieurs les membres des cabinets ministériels ici présents ;

Monsieur le Président de la Société de Dermatologie d’Afrique Francophone ;

Monsieur le Président du Comité d’Organisation du 3ème Congrès de la SODFAF ; 

Madame le Responsable de la Cellule de Coopération et d’Action culturelle de l’Ambassade de France au Mali ;

Monsieur le Représentant de la Fondation Pierre Fabre au Mali ; 

Monsieur le Directeur Général de la Santé et de l’Hygiène Publique ;

Monsieur le Doyen de La Faculté de Médecine et d’Odontostomatologie ;

Monsieur le représentant des Ordres professionnels de la santé du Mali ;

Monsieur le Directeur de l’Hôpital de Dermatologie de Bamako ;

Mesdames et Messieurs les congressistes ;

Chers invités en vos rangs et grades respectifs ;

Bonjour,

C’est avec un réel plaisir et un grand honneur que je préside le 3ème Congrès de la Société de Dermatologie d’Afrique Francophone (SODAF) lequel est jumelé au 1er Congrès de la Société Malienne de Dermatologie Vénéréologie Léprologie. 

Permettez-moi au nom du Président de la République du Mali, M. Ibrahim Boubacar Keita, du Premier ministre, le Dr Boubou Cissé et de l’ensemble du gouvernement, de vous souhaiter la cordiale bienvenue à tous surtout ceux venus de loin en cette terre malienne du Diatiguiya. Ceci témoigne, si besoin en était, de votre amitié et de votre solidarité avec nous.

Par votre présence, vous marquez votre attachement à la SODAF, qui est un outil d’intégration sous régional, que vous avez créé en 2009 à Ouagadougou dans le but de vous rencontrer régulièrement, de partager vos expériences dans l’exercice quotidien de la dermatologie, l’enseignement, la recherche et aussi évoquer la richesse et les défis de votre spécialité.

Merci d’avoir choisi Bamako, la ville des 3 caïmans pour abriter les travaux de ce troisième congrès.

Le thème central retenu à savoir ‘’la Dermatologie tropicale à l’heure du 21ème siècle’’ et les sous thèmes associées, Peau et VIH – Peau et environnement – Dermatoses immuno-allergiques et enfin E-Santé et problématique de l’accès aux soins dermatologiques, résument les grands défis de santé de notre continent, et dont la marge de manœuvre se rétrécie tous les jours à cause du contexte sécuritaire et socio-économique. 

Je voudrais insister un peu plus sur l’un des thèmes, notamment l’accès aux soins, qui me tient à cœur car l’on ne peut pas espérer un développement économique durable sans une couverture sanitaire universelle pour tous y compris les soins spécialisés. 

Le président de la République du Mali, son excellence M. Ibrahima Boubacar Keita, pour marquer son attachement à l’offre de soins de qualité, a engagé des réformes sanitaires ambitieuses qui ont abouti à la création de nouvelles structures sanitaires comme l’hôpital de Dermatologie de Bamako pour faire revivre les années fastes de l’Institut Marchoux.

Ensemble, félicitons et encourageons le travail pionnier de vos collègues du Mali pour avoir initié le programme TELDERMALI grâce auquel aujourd’hui tous les maliens où qu’ils se trouvent, de la capitale au Kénédougou, de Nioro à Taoudéni, ont accès aux services d’un dermatologue hospitalier. 

Je ne saurais terminer sans remercier tous les donateurs : les sociétés de la place, les laboratoires pharmaceutiques, les agences de promotion de médicaments, les personnes de bonne volonté, vos collègues dermatologues et tous les médecins et étudiants de l’hôpital de Dermatologie qui ont fait preuve de générosité ou œuvrer sans relâche pour qu’aujourd’hui soit.  

J’invite tous les participants à plus d’assiduité et surtout d’esprit d’ouverture et de partage pour entretenir au mieux leur connaissance afin d’assurer le service qui vous serons demandés par les malades. 

En souhaitant plein succès à vos travaux, Je déclare ouverts le troisième congrès de la 3ème Congrès de la Société de Dermatologie d’Afrique Francophone et le 1er Congrès de la Société Malienne de Dermatologie Vénéréologie.

Je vous remercie.

Le ministre

En savoir plus...

15 OCTOBRE : Journée mondiale du lavage des mains au savon


Message du Ministre, Michel Hamala Sidibé à la population

Chers compatriotes,

- Notre pays, à l’instar de la communauté internationale, célèbre le 15 octobre de chaque année, la journée mondiale du lavage des mains au savon.

Le thème retenu pour cette 12ème édition est : « Des mains propres pour Tous ».

- Le lavage des mains au savon est une pratique d’hygiène simple, indispensable et peu couteuse.
Il permet de prévenir la transmission des maladies infectieuses telles que le choléra et autres maladies diarrhéiques.

- Le lavage des mains au savon permet d’éviter les infections respiratoires aiguës, les maladies hémorragiques comme la maladie à virus Ebola, le trachome et les infections de la peau;

Il protège aussi contre les effets toxiques de certains produits chimiques ou biologiques ; prévient contre les risques d’intoxication liés aux aliments ; et renforce la croissance des enfants.

C’est pourquoi, au niveau scolaire et communautaire, nous devons intégrer dans nos habitudes quotidiennes le lavage des mains au savon à des moments clés notamment :
- au sortir des toilettes ;
- après le nettoyage des enfants ;
- avant de préparer les repas ;
- avant de manger et ou de donner à manger ;
- après tout contact des mains avec les liquides biologiques ; les surfaces et les objets souillés.

Chers compatriotes,

Le lavage des mains au savon est la meilleure recette pour la santé des populations.

C’est pourquoi, j’invite les autorités, les partenaires techniques et financiers, les communicateurs, la société civile à s’engager dans la promotion du lavage des mains au savon.

J’invite également les éducateurs, les promoteurs des établissements de restauration collective et les promoteurs du secteur privé à faire autant pour la promotion de cette pratique.

Que Dieu bénisse le Mali.
Je vous remercie.

En savoir plus...

Biographie de Michel Hamala Sidibé

Michel Hamala Sidibé
Ministre de la santé et des Affaires Sociales

Titulaire de diplômes universitaires en économie, développement international et planification sociale, Michel Hamala Sidibé est le nouveau ministre de la Santé et des Affaires Sociales. Il a été nommé à ce poste en la faveur de la mise en place du Gouvernement de large ouverture, dirigé par le Dr Boubou Cissé. Avec une carrière professionnelle qu'il a débutée dans la région de Tombouctou, M. Sidibé est un fin connaisseur du secteur de la santé et du monde des ONGs.
En 1982, il devient le directeur pour le Mali de l’ong Fondation Terre des Hommes.
En 1987, il dirige pour l'Organisation de l'Onu pour l'enfance (Unicef) un programme d'immunisation au profit de 30 millions de personnes en République démocratique du Congo. En 2001, Michel Sidibé entre à l’ONUSIDA en qualité de Directeur du département Appui aux pays et aux régions. En 2007, il est nommé directeur exécutif adjoint des programmes à l’ONUSIDA et sous-Secrétaire général des Nations unies.
Succédant au Belge Péter Piot, il est nommé directeur exécutif d’ONUSIDA.
Du haut de ses 67 ans (né en 1952), Michel Sidibé est un expérimenté de dimension internationale qui prend les rênes d'un département en pleine réforme.

En savoir plus...

DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE LA SANTE ET DE L’HYGIENE PUBLIQUE LORS DU LANCEMENT DE LA CAMPAGNE NATIONALE EN FAVEUR DE LA PLANIFICATION FAMILIALE


* Madame KEITA Aminata MAIGA, Epouse du Chef de l’Etat, Présidente de l’ONG AGIR ;
* Monsieur  le Ministre de la Solidarité et de l’Action Humanitaire ;
* Madame  le Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille ;
* Monsieur  le Ministre de l’Aménagement du  Territoire et de la Population ;
* Monsieur  le Ministre de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne ;
* Honorables Députés à  l’Assemblée Nationale ;
* Mesdames et Messieurs les membres des Institutions de la République ;
* Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs ;
* Madame le Gouverneur du District de Bamako ;
* Monsieur le Maire de la Commune V ;
* Monsieur le Représentant de l’OMS ;
* Madame la Directrice de l’USAID au Mali ;
* Madame la Représentante Résidente de l’UNFPA ;
* Madame la Représentante Résidente de l’UNICEF ;
* Monsieur le Représentant de l’AFD ;
* Mesdames et Messieurs les Représentants des organisations internationales ;
* Mesdames et Messieurs les notabilités et leaders religieux ;
* Mesdames et Messieurs les Responsables et Représentants des Services techniques, des organisations non gouvernementales  et de la société civile ;
* Mesdames et Messieurs de la Presse Publique et Privée ;
* Mesdames et Messieurs les communicateurs traditionnels ;
* Mesdames et Messieurs les représentants du secteur privé ;
* Chers adolescents et jeunes ;
* Chers invités, en vos grades et qualité.

Permettez-moi tout d’abord d’exprimer toute ma gratitude à Madame KEITA Aminata MAIGA, Epouse du Chef de l’Etat, Présidente de l’ONG AGIR, qui, malgré son agenda que je sais chargé, a bien voulu accepter de présider cette cérémonie.
Je suis honoré de votre présence et permettez-moi de vous réitérer mes sincères remerciements.

La cérémonie qui nous réunit ce matin consacre le lancement de la Campagne Nationale de planification familiale 2017, 13ème édition qui a pour thème « Une jeunesse responsable et engagée en faveur de la Planification Familiale au Mali, un moyen pour atteindre le dividende démographique ».

Madame la Présidente,
Distingués invités,

La planification familiale est reconnue depuis longtemps en Afrique Subsaharienne comme étant un moyen essentiel pour maintenir la santé et le bien-être des familles.
Elle est au cœur des enjeux politiques, économiques et sociaux qui animent le Mali pour son développement durable.

L’accès pour tous  aux  méthodes  contraceptives modernes est garanti par la Loi N° 02-044 du 24 juin 2002 relative à la Santé de la Reproduction. Ce qui témoigne de la volonté affichée de l’Etat à trouver une réponse aux besoins des couples et des individus pour leur permettre de planifier la naissance de leurs enfants.
Au Mali, selon les résultats de la cinquième Enquête Démographique et de Santé (EDSM-V 2012-2013), la prévalence contraceptive est de 9,9% et l’Indice Synthétique de Fécondité (ISF) est de 6,1 enfants par femme malgré les efforts déployés par le gouvernement et ses partenaires.
Le faible taux de prévalence contraceptive favorise des risques comme les avortements spontanés ou interruptions volontaires de grossesse qui affectent 10 ou 15% des grossesses déclarées ou suspectées. A ce rythme, le Mali pourra difficilement bénéficier du dividende démographique pour son émergence économique.
Le choix de ce thème en faveur de la jeunesse n’est pas fortuit. En effet au Mali, les 10-24 ans représentent près du 1/3 de la population totale. La santé de la reproduction des adolescents et des jeunes est caractérisée par une sexualité précoce avec comme corollaire une fréquence des grossesses précoces.
L’atteinte du Dividende Démographique passe obligatoirement par la maitrise de la fécondité avec un accent particulier sur les adolescents et jeunes en leur facilitant l’accès aux services de Planification Familiale.
Madame la Présidente,
Distingués invités,
C’est fort de ces constats que le Mali s’est résolument engagé dans le repositionnement de la Planification Familiale qui est perpétué annuellement depuis 2005 et les résultats encourageant obtenus sont le fruit d’une collaboration étroite entre mon département et ses partenaires. 
Je félicite l’ensemble des acteurs pour l’engouement et l’engagement dont ils font preuve aux côtés du Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique pour améliorer l’accès et l’utilisation des produits et services de santé de la population.
J’apprécie l’engagement des jeunes eux-mêmes pour décider de leur avenir, et les invite à ne pas baisser pas les bras chers jeunes car le chemin est encore long.
Madame la Présidente,
Distingués invités,
Je saisie cette occasion pour réitérer la gratitude du peuple malien à tous les partenaires au développement pour leur accompagnement constant dans l’amélioration de la santé en général et la santé de la mère et de l’enfant en particulier.
Aussi, j’invite les Maliennes et les Maliens à participer activement aux différentes activités programmées tout au long de la présente campagne. 
Avant de terminer mes propos permettez-moi de rendre un hommage à Madame KEITA Aminata MAIGA pour tous les efforts qu’elle ne cesse de déployer en faveur du bien-être des populations laborieuses de notre pays et plus particulièrement la promotion de la Santé de la Reproduction des Adolescents et Jeunes.
Vive la jeunesse, vive la santé, vive le Mali.
Je vous remercie

En savoir plus...

DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE LA SANTE A L’OCCASION DE LA DECORATION DES MEMBRES DE LA 24ème MMC DE L’HOPITAL DU MALI, LE 18 JUILLET 2017

Excellence Mme  l’Ambassadeur de la République populaire de Chine au Mali,
Monsieur le Grand Chancelier des Ordres nationaux du Mali,
Mesdames, Messieurs les membres du Cabinet du Ministère de la Santé,
Excellence Mesdames, Messieurs les travailleurs de l’Ambassade de la République populaire de Chine au Mali,
Monsieur le Directeur Général de l’Hôpital du Mali,
Mesdames, Messieurs les travailleurs de l’Hôpital du Mali,
Mesdames, Messieurs les membres de la Mission médicale Chinoise,
Monsieur le DGA du CNAM ;
Chers Collègues,
Distingués invités,
Mesdames, Messieurs,
Bonjour et bienvenue à la cérémonie de décoration de la Mission médicale chinoise de l’Hôpital du Mali.
Excellence Madame l’Ambassadeur de Chine au Mali,
Avant tout propos, permettez-moi de vous transmettre les remerciements du Président de la République, Son Excellence Ibrahim Boubacar Keita, et du Gouvernement du Mali au peuple et aux autorités chinoises. Personnellement je vous remercie pour votre implication personnelle à nos côtés pour la promotion de la santé au Mali.
Mesdames et Messieurs
La coopération entre le Mali et la Chine remonte aux années d’indépendance du Mali. Au plan sanitaire, cette coopération sino-malienne se traduit entre autres par la réception de missions médicales chinoises. De 1968 à jours, 24 missions médicales chinoises se sont succédé au Mali. Chacune de ces missions a contribué à sa manière à l’amélioration de la santé des Maliens.
La mission médicale, dont nous procéderons toute à l’heure à la décoration des membres,  est la 24e Mission médicale chinoise au Mali, et la 3e mission médicale de l’Hôpital du Mali.
En effet, durant deux ans, ces professionnels chinois ont participé de façon qualitative à la prise en charge de nos compatriotes dans tous les services de l’Hôpital du Mali. Ils ont en plus organisé une semaine d’appui à l’Hôpital de Kati en 2016.     
Donc cette cérémonie constitue une marque de reconnaissance de leurs efforts que nous souhaitons magnifier de la façon la plus solennelle; elle est aussi un rappel de la longue amitié et de la coopération exemplaire entre les peuples chinois et maliens ainsi.
Mesdames et Messieurs
C’est, le lieu pour nous d’exprimer encore une fois toute la gratitude de notre peuple et celle du gouvernement du Mali à ces médecins chinois qui, durant leur séjour, ont travaillé sans relâche et de la façon la plus efficace possible dans un contexte culturellement différent de celui de leur pays d’origine.  
Leur présence a incontestablement renforcé une notoriété qui avait été déjà bâtie par les missions précédentes. Cette notoriété a été certainement aussi une source d’attraction pour l’Hôpital du Mali.
Mesdames, Messieurs les membres de la mission médicale chinoise
J’imagine que vous sentez des regrets de quitter déjà un pays que vous appréciez et que vous commencez juste à mieux connaître. Mais j’imagine en même temps toute la joie qui vous anime en ce moment à la seule idée de retourner chez vous, avec des médailles méritées, pour retrouver vos familles, vos épouses ou époux et vos enfants.
Vous devez être fiers d’avoir bien travaillé et renforcé la coopération entre le Mali et la République populaire de Chine.
Je vous invite à transmettre toute notre amitié à vos familles respectives à la Province du Zhejiang et  au  peuple chinois tout entier.
Je vous exhorte à transmettre aux membres de la nouvelle mission médicale l’enthousiasme et la volonté  qui vous ont permis de travailler de façon efficace et efficiente durant vos deux années de noble mission au Mali. 
Vous leur donnerez aussi l’assurance qu’ils seront bien accueillis par tout le peuple Malien et l’accompagnement du personnel malien de l’Hôpital du Mali ainsi que celui de mon département ne leur feront jamais  défaut.
Avant de terminer, permettez-moi de vous souhaiter bon retour chez vous en Chine et bonne chance pour la suite de vos carrières respectives.
Vive la coopération Sino-Malienne !
Je vous remercie de votre aimable attention.

Retrouvez plus d'images sur notre page facebook

 

 

 

En savoir plus...

Intervention du Professeur Samba Ousmane Sow Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique lors de la 70ème Assemblée Mondiale de la Santé. Genève, 22-31 mai 2017

Monsieur le Président,
Mme la Directrice générale "sortante",
Mme/Mr le Directeur Général "entrant",
Mme et Messieurs les Ministres,
Distingués Délégués.

Permettez moi, Mr le président de vous féliciter pour votre élection à la présidence de la 70 ième Assemblée mondiale de la Santé, ainsi que celle des membres de votre bureau.
je voudrais au nom du Président de la République du Mali, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA remercier le Dr Margaret Chan pour le travail excellent , de qualité fait pendant son mandat à la tête de l’organisation mondiale de la Santé, dans un contexte particulier avec d'énormes défis pour lesquels des résultats importants ont été accomplis. Je voudrais ici vous témoigner toute la gratitude du peuple malien. Je lui souhaite aussi beaucoup de bonheur et plein succès dans ses entreprises futures.
Permettez moi également de féliciter au nom du Président de la République du Mali Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA le Directeur Général entrant de l'OMS pour sa brillante élection. Au regard de sa vision et ses qualités nous sommes convaincus que les importants défis qui se profilent à l'horizon sous sa haute direction seront relevés. Il pourra compter sur le plein soutien et la coopération du gouvernement malien. Nous fondons beaucoup d'espoir sur la concrétisation des réformes de l'organisation pour plus d'efficacité afin de contenir les urgences sanitaires, d'assurer un développement des ressources humaines qualifiées, engagées et motivées, d'accroitre les financements pour la santé notamment au plan domestique. Ceci contribuera significativement et de façon durable à renforcer nos systèmes de santé et de faciliter la marche vers la couverture sanitaire universelle.
Monsieur le Président
Distingués délégués
Permettez moi, de vous remercier pour le thème retenu pour cette 70ième session de l'Assemblée mondiale :« Mettre en place de meilleurs systèmes pour la santé à l’ère du développement durable », en droite ligne avec les ODD et nos préoccupations dans les pays.
Je voudrais saisir cette occasion pour souligner encore une fois notre préoccupation commune relative à la survenue des épidémies qui impactent très négativement le fonctionnement de nos services de santé. La mise en œuvre des plans de développement sanitaires est fortement menacée par la survenue de ces épidémies. En effet, les épidémies successives de fièvres hémorragiques ont révélé la faiblesse des systèmes de santé de nos pays. Il urge donc de revoir nos dispositifs sanitaires dans toutes leurs composantes et sur tous les plans.
Dans cette logique, au niveau de chaque pays des équipes robustes de lutte contre les épidémies devront être pré positionnées afin d'être mises en route au moment opportun aussi bien au niveau national, régional que mondial. Ceci devra être doublée d'un système de surveillance renforcée sur la base d'une parfaite collaboration avec les institutions de recherche en place tant au niveau local, régional que mondial.
Monsieur le Président
Distingués délégués
Je voudrais appeler l'attention de l'assemblée sur quelques points importants suivants:
• Accompagner les pays afin d’asseoir des approches pertinentes pour la disponibilité des ressources humaines de qualité, motivées et engagées, indispensables à la délivrance des prestations nécessaires pour la couverture universelle en santé.
• Rendre les services de santé de qualité accessibles à toutes les populations de façon équitable.
• Prioriser la santé maternelle, infantile et celle des adolescents ;
• Institutionnaliser et faciliter la gestion des urgences sanitaires à tous les niveaux dans la dynamique de la sécurité sanitaire mondiale.
• Rendre disponible des stocks de vaccins afin d'intervenir de manière adéquate notamment dans les pays à risque avéré.
• Promouvoir la recherche innovante en matière de prévention, de diagnostique, et de prise en charge dans le domaine de la santé.
• Faire du concept « Une seule santé » un levier clé pour asseoir une gestion efficace des urgences sanitaires afin de contenir les épidémies.
• Exhorter les pays à l’application adéquate du règlement sanitaire international; ceci devient de plus en plus un point critique. En effet au regard de la globalisation, nous observons des mouvements importants de populations entre nos pays. Il est donc indispensable que chaque pays joue pleinement sa partition pour que l'on puisse gagner le combat commun de la lutte contre les épidémies et les pandémies.
• Pour terminer, je voudrais mettre un accent particulier sur la dimension paix et sécurité, condition sine qua none de tout développement et particulièrement dans le domaine socio-sanitaire.

Je vous remercie

 

 

 

En savoir plus...

Biographie de Pr. Samba SOW

Le Pr. Samba Ousmane SOW est le nouveau ministre de la Santé et de l'Hygiène Publique.

 

Directeur général du centre national de lutte contre la maladie (CNAM) jusqu’à sa nomination en tant que ministre de la santé, le professeur Samba Sow est surtout connu pour ses efforts dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola. Pour son implication dans la lutte contre cette maladie et d’autres épidémies, il a été érigé au rang de «chevalier de l’ordre national de la légion d’honneur de la république de France » par décret en date du 25 janvier 2017.

Le nouveau ministre de la santé est détenteur d’un bac scientifique obtenu au lycée Askia Mohamed de Bamako. Il devient docteur après avoir terminé ses études à l’école nationale de médecine et de pharmacie du Mali (ENMP). Il est également titulaire d’un master en science de la London SCHOOL  of hygiène and tropical médecine.

Au cours de sa carrière professionnelle, il a apporté une contribution substantielle à la vaccination fondamentale, la photogenèse bactérienne et la recherche clinique. Il a par ailleurs été d’un grand apport à l’avancée des recherches sur l’épidémiologie de terrain, ainsi qu’à l’amélioration de la politique de santé  publique au Mali et en Afrique subsaharienne.

Avec plus de 90 articles scientifiques et chapitres, le professeur SOW est la première personnalité noire à intégrer la  commission médicale et scientifique de la Fondation Raoul Follereau  depuis sa création il y a 70 ans. Il est par ailleurs membre suppléant de l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI) et membre honoraire international de l’American Society of Tropical Médicine and Hygiène (FASTMH).

Pour son expertise avérée dans son domaine, Samba Sow avait bénéficié, en 2014, de la confiance du président de la république qui l’a nommé conseiller spécial sur les questions de santé.

Le récipiendaire du Prix LAVIRON  de Médecine Tropicale a sans contexte la main sur les épaules. Samba Sow est un homme d’expérience en matière de santé qui  semble être à sa place en tant que ministre de la santé.

 

Issa Coulibaly 

 

 

 

En savoir plus...

DISCOURS DE LANCEMENT DE LA JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE VIH SIDA.

Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;
Madame, Messieurs les Présidents des Institutions de la République ;
Mesdames, Messieurs les membres du Gouvernement ;
Excellence mesdames, mmessieurs les Ambassadeurs ;
Monsieur le Secrétaire exécutif du Haut Conseil National de Lutte contre le Sida ;
Monsieur le Gouverneur du district de Bamako ;
Monsieur le Maire de la commune V du district de Bamako ;
Mesdames messieurs les membres des cabinets ministériels ici présents
Monsieur le Représentant résident de lOMS ;
Mesdames messieurs les partenaires multi et bilatéraux ;
Monsieur le chef de file des Partenaires Techniques et Financiers ;
Mesdames messieurs les représentants des services centraux, rattachés et personnalisés des différents départements ministériels
Madame la Présidente du Réseau Malien des Associations des Personnes Vivant avec le VIH ;
Distinguées Notabilités de Bamako ;
Mesdames, Messieurs les Représentants de la presse publique, privée et du RECOTRADE;
Honorables invités ;
Mesdames, Messieurs,

Cest un grand honneur et un agréable devoir pour moi de madresser à vous à loccasion de la cérémonie de lancement de la journée mondiale de lutte contre le sida.
Monsieur le Premier ministre, chef du Gouvernement
Je voudrais, avant tout propos, rendre un hommage particulier à Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la république, Chef de lEtat, Président du Haut Conseil National de lutte contre le Sida, pour son engagement personnel dans cette lutte, non seulement sur le plan national mais également sur le plan international.
Je voudrais également vous dire merci, Monsieur le Premier ministre, Chef du gouvernement, pour tout ce que vous faites à la tête du Gouvernement et surtout dêtre venu présider en personne cette cérémonie de lancement malgré votre emploi de temps que nous savons très chargé.. Mes remerciements vont à tous mes collègues du gouvernement, pour leur implication dans la lutte contre le SIDA à travers les cellules sectorielles.
Monsieur le Premier ministre ;
Mesdames messieurs ;
La date du 01 décembre, faut-il le rappeler, consacre la célébration de la Journée Mondiale de Lutte contre le Sida. Cette année, notre pays le Mali, célèbre la 29ème Edition sous le thème « « Dépistage et Traitement pour tous » et comme slogan « le Dépistage Maintenant et Partout au Mali »
Ce thème sinscrit dans le cadre de laccélération du dépistage pour faciliter la mise rapide sous traitement antirétroviral et rompre la chaîne de transmission pour aller à lélimination de la maladie en 2030 conformément aux Objectifs Durables de Développement (ODD) et pour le SIDA pédiatrique dès 2018- 2020.
La lutte doit donc être intensifiée dici 2020 en mettant un accent particulier sur lobjectif trois fois quatre-vingt-dix afin que :
90% des personnes connaissent leur statut sérologique ;
90% de toutes les personnes diagnostiquées séropositives reçoivent un traitement antirétroviral ;
90% de toutes les personnes qui reçoivent un traitement antirétroviral aient une charge virale indétectable.
Latteinte de lobjectif «trois fois quatre-vingt-dix (3x90)» ne sera possible sans laccès universel à la prévention, aux traitements et au soutien.
Au Mali, avec une prévalence de 1,1% en 2012, le nombre de personnes infectées a été estimé à environ 100 000 personnes.
Aussi, depuis plusieurs années, le Mali sest lancé dans la dynamique de « laccès universel » en posant des actes sur lensemble du territoire national pour laccélération de la prévention et la décentralisation du traitement.
Les résultats obtenus, monsieur le Premier ministre, sont appréciables en termes de disponibilité des services de prévention et de traitement. La gratuité des soins et du bilan ont été instaurés au Mali depuis 2004, ce qui a favorisé laccès dun plus grand nombre de Maliens aux services de prévention, de traitement et de soutien.
Cela a été possible, grâce non seulement, à lengagement du gouvernement du Mali, mais aussi à laccompagnement constant des différents acteurs de la lutte contre la maladie qui sont les partenaires techniques et financiers et les nombreuses ONG, associations et Fondations.
Monsieur le Premier ministre ;
Mesdames, Messieurs ;

Les résultats obtenus au 30 septembre 2016 sont les suivants:
Dans le domaine de la Prévention de la Transmission du VIH de la Mère à lEnfant, en terme de document normatif notre pays dispose désormais dun plan National dElimination de la transmission Mère enfant 2015-2019 dont la dissémination a été faite dans toutes les régions et districts sanitaires.
Lactivité de prévention de la transmission mère-enfant est disponible dans 652 sites PTME en 2016, contre 446 en 2015 soit 206 nouveaux sites. Cela a permis de conseiller et de sensibiliser 275 537 femmes enceintes en consultation prénatale, parmi lesquelles, 178 168 ont accepté de faire le test de dépistage du VIH : 1 272 se sont avérées séropositives soit un taux de séropositivité de 0,71% contre 1,09% de la même cible en septembre 2015 .
Sur les 1 272 femmes enceintes séropositives, 1212 ont bénéficié de la prophylaxie ARV soit 95,28% contre 79,68% en septembre 2015 .
Dans le cadre du suivi des nouveaux nés 18 mois après leur naissance, sur 269 nouveaux nés de mères séropositives ayant suivi la PTME, 248 nouveaux nés ont été séronégatifs au VIH soit 92,19%.

Dans le domaine de la prise en charge,
91 sites de prise en charge globale, répartis sur lensemble des régions, sont fonctionnels parmi lesquels 73 offrent la prise en charge pédiatrique.
Le nombre total de personnes séropositives mises sous ARV et suivies régulièrement est de 36 927 en 2016 contre 33 740 en 2015, soit 3 187 personnes de plus.

Dans le domaine du suivi biologique des personnes vivant avec le VIH
Si en 2015, nous ne disposions que de 42 appareils de comptage des CD4 fonctionnels sur 63 disponibles, en 2016, 51 appareils sont fonctionnels, ceci grâce à un contrat de maintenance signé avec la société ASL dun montant de 177 264 320 FCA, financé sur budget dEtat. A ceux-ci, il faut ajouter 11 appareils de charge virale. Il est à noter que nous avons également bénéficiés en octobre 2016 dun complément de 34 appareils neufs et mieux adaptés au climat tropical, un don de la société ASL que nous saluons au passage.
Dans le domaine de la sécurité transfusionnelle,
Aucune transfusion sanguine nest faite sans la pratique des tests obligatoires. Ainsi, 51 223 poches de sang collectées en 2016 ont été testées au VIH, à la Syphilis et aux virus de lhépatite B et C à travers 8 antennes du Centre national de transfusion sanguine créées dans les capitales régionales.
A ces différentes actions, sajoute la distribution gratuite des préservatifs et des supports de prévention aux acteurs de tous les secteurs de la réponse nationale.
Dans le domaine du financement de la lutte contre le SIDA
Le Mali et ses partenaires techniques et financiers notamment le Fonds mondial ont investi rien que dans lachat des réactifs, des ARV et la maintenance près de 5 milliards de FCFA en 2015 et plus de 6 milliards 220 millions de FCFA en 2016. Ces montants ne prennent pas en compte la prise en charge sur le fonds Mondial de plus de 230 agents pour plus de 2 milliards de FCFA de masse salariale annuelle.

Monsieur le Premier ministre
Mesdames et Messieurs ;
Ces indicateurs illustrent à suffisance les efforts fournis par le Mali pour faciliter laccès des populations aux services de prévention et de prise en charge.
Cependant, de nombreux défis restent à relever pour atteindre laccès universel au dépistage et au traitement
Ces défis ont pour nom :
la pérennisation des acquis à travers la mobilisation des ressources internes car les financements extérieurs alloués au Mali pour la lutte contre le VIH et SIDA ont toujours été largement supérieurs aux financements nationaux. Ce défis est au cur des préoccupations des plus hautes autorités et je voudrais renouveler ici mes remerciements à Monsieur le Premier ministre qui a renouvelé lengagement du Mali à créer et à alimenter le Fonds national de lutte contre le SIDA lors du sommet de reconstitution des ressources du Fonds mondial à Montréal (Canada) en septembre 2016,
le renforcement du système de santé, car le pari de la lutte contre la maladie ne peut pas se gagner sans un système de santé fort, ce qui a été unanimement souligné par les participants et les PTF lors de nombreuses rencontres internationales dont celles de Nairobi au Kenya en août 2016, de Montréal en septembre 2016 et Rotterdam aux Pays Bas en octobre 2016. Les leçons doivent être tirées de lépidémie dEbola.
la maîtrise de lépidémie dans les groupes vulnérables et marginalisés,
lintensification de la prévention surtout dans les zones à risques tels que dorpaillage et vu le contexte de conflit armé et dinsécurité que vit le Mali depuis 2012.
Monsieur le Premier ministre,
je ne saurais terminer sans renouveler les remerciements aux partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement et solliciter leur engagement à soutenir davantage les efforts du Mali dans la lutte contre le sida, aux cellules sectorielles de lutte contre le SIDA de tous les départements impliqués dans la lutte, à lensemble des acteurs socio- sanitaires des secteurs publics, privés notamment communautaires pour leur engagement et leur dévouement dans lutte contre le VIH et le sida.
Je les exhorte à plus de persévérance pour le maintien de nos acquis car sans leur effort au quotidien il ny aura pas de résultats.

Quant à mon département, nous nous engageons à tout mettre en uvre tout, à travers la Cellule Sectorielle de Lutte contre le VIH et le SIDA, pour assurer loffre de service de prévention, de traitement et de soutien aux différents niveaux de la pyramide sanitaire.
Jeunes du Mali engagez vous dans la lutte contre le SIDA
Moi je m'y engage !!!

Je vous remercie !

 

 

 

En savoir plus...

Biographie de Dr. Marie Madeleine TOGO

Dr. Marie Madeleine TOGO est le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique. 

Dr. Marie Madeleine Togo, 61 ans, a fait ses premières armes en médecine dans les années 80 avant d’être au service de néphrologie de l’hôpital du Point G et à l’hôpital Gabriel Touré qu’elle dirigea de 1999 à 2004.
Elle consacre l’année 2005 aux soins des malades au Centre de Santé de Référence de la Commune V de Bamako. L’enfant de Pel Maoudé (Cercle de Koro- Région de Mopti) est nommée conseillère technique au ministère de la Santé en novembre 2007. Depuis février 2014, elle est inspectrice de santé au service de la bonne marche du système sanitaire de notre pays.
1982, c’est l’année où Mme Marie Madeleine Togo a soutenu sa thèse de doctorat avant de se spécialiser en anesthésie et réanimation au C.H.U. de Clermont-Ferrand en France (DES). Assoiffée de connaissances, elle développe ensuite ses capacités en médecine de catastrophe au C.H.U. d’Amiens, toujours en France. Cerise sur le gâteau, elle enrichit son CV par un certificat du cours supérieur d’épidémiologie à Bamako en 2004.
Son dévouement lui a valu la décoration de chevalier de l’Ordre du mérite de la santé en 2009 et de chevalier de l’Ordre national du Mali en 2015. Le nouveau ministre de la Santé remplace Ousmane Koné, qui n’est pas médecin, mais qui a eu le mérite de réussir le combat contre Ebola. Mais Mme Marie Madeleine Togo dispose de deux atouts de taille : le professionnalisme et sa parfaite maitrise du système de santé.

 

En savoir plus...

Discours du ministre de la santé lors de la Journée Africaine de lutte contre la drépanocytose

Honorable, Monsieur, le Président de l’Assemblée Nationale du Mali,
Honorable, Monsieur le Président de la Commission santé de l’Assemblé Nationale,
Honorables députés de la Commission Santé de l’Assemblée Nationale,
Monsieur le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique du Mali, Parrain de ce Plaidoyer sur la Drépanocytose,
Monsieur, le Ministre de l’éducation Nationale,
Madame le Ministre de la Promotion de la femme de l’enfant et de la famille,
Monsieur, le Ministre de l’information de la Communication de l’économie numérique,
Honorable délégation de la principauté de Monaco,
Son Excellence le Consul de MONACO au Mali,

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS